Après l'Espagne, Alstom signe au Danemark un nouveau méga contrat pour ses trains

Alstom produira 100 trains électriques régionaux "du futur" pour la compagnie danoise des chemins de fer DSB. Montant du deal : 1,4 milliard d'euros. De quoi confirmer les ambitions commerciales du groupe après le méga accord signé avec l'Espagne.

3 mn

Les 100 trains électriques baptisés Fremtidens Tog (trains du futur), qui seront fabriqués dans l'usine d'Alstom à Salzgitter en Allemagne, doivent être livrés entre fin 2024 et 2029.
Les 100 trains électriques baptisés "Fremtidens Tog" (trains du futur), qui seront fabriqués dans l'usine d'Alstom à Salzgitter en Allemagne, doivent être livrés entre fin 2024 et 2029. (Crédits : Reuters)

C'est le type de méga contrat qui ne court pas les rues en Europe mais Alstom sait les chasser. Après un "fabuleux" contrat de 1,4 milliard d'euros signé avec l'Espagne en mars dernier pour la fabrication de 152 trains, le constructeur français Alstom produira 100 trains électriques régionaux pour la compagnie danoise des chemins de fer DSB. Montant du deal : 1,4 milliard d'euros. Et si l'on rajoute les autres prestations liées à ce contrat annoncé jeudi, comme l'entretien des rames pendant quinze ans, la facture devrait atteindre 2,6 milliards d'euros. L'addition pourrait grimper encore puisque les deux partenaires ont fait état d'une option de 50 rames supplémentaires.

Pour Gian Luca Erbacci, le président d'Alstom Europe, "la base de 100 trains est déjà un lot remarquable", a-t-il relevé, ajoutant que la levée des options "dépendra beaucoup d'Alstom" et de sa capacité à satisfaire son client danois. Selon le constructeur français,  "les chemins de fer danois se sont lancés dans un grand plan d'investissement" et c'est le "plus gros contrat ferroviaire de l'histoire du Danemark". Cette flotte s'ajoutera aux plus de 520 trains déjà livrés au Danemark depuis le début de la collaboration en 1999.

Alstom accélère sur la mobilité durable

Les 100 trains électriques baptisés "Fremtidens Tog" (trains du futur), qui seront fabriqués dans l'usine d'Alstom à Salzgitter en Allemagne, doivent être livrés entre fin 2024 et 2029. Les DSB ont choisi une déclinaison du modèle Coradia Stream d'Alstom -vendu à près de 400 exemplaires en Italie, au Luxembourg et au Pays-Bas - capable de rouler à 200 km/h, adapté aux conditions locales.

L'acquisition de ces trains du futur devrait également conforter le groupe dans sa stratégie de mobilité durable. Il n'hésite pas pour cela à multiplier les acquisitions. Début avril, le constructeur français a acheté Areva Energies Renouvelables d'Helion Hydrogen Power, une entreprise spécialisée dans les piles à combustible. "Cet achat s'inscrit dans la stratégie du groupe Alstom visant à étendre et à compléter ses expertises en matière de mobilité durable et intelligente", commentait alors le président du groupe pour la France, Jean-Baptiste Eyméoud.

Lire aussi 4 mnLa SNCF et Alstom dévoilent le "TGV du futur" prévu pour 2024

Ces nouvelles technologies pourraient-elles aider le groupe à décrocher de nouveaux méga contrats ?  "Le marché est positif" en Europe, même s'"il n'y aura pas que des contrats d'un milliard" d'euros, a relevé le responsable, citant la Scandinavie, l'Europe de l'Est, l'Italie, l'Espagne, la Belgique ou le Royaume-Uni.

"On est dans le haut de gamme du produit au niveau de la qualité, des finitions, de l'aménagement intérieur et du confort des passagers", a noté M. Erbacci.

Présent au Danemark depuis 1999, Alstom y a déjà livré plus de 520 trains et travaille actuellement à l'installation d'un système de signalisation embarqué répondant aux standards européens ERTMS (pour "European Rail Traffic Management System", système européen de gestion du trafic ferroviaire).

(Avec AFP)

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 18/06/2021 à 21:36
Signaler
Un mégacontrat pour un minipays de 5,82 millions d'âmes qui ont refusé d'adopter la monnaie unique... Curieux de savoir dans quelle devise se réalisera la transaction en couronne dannoise ou en euro?

à écrit le 18/06/2021 à 14:53
Signaler
Plus capable de le faire sur le National... l'herbe est plus verte ailleurs pour les financiers!

à écrit le 18/06/2021 à 11:35
Signaler
Alstom très présent sur l'international hors Europe revient en force sur le marché européen très concurrentiel. Ce qui prouve que le rail électrique, transport économe et non polluant ( si l'électricité est decarbone) a le vent en poupe, avec des lia...

le 18/06/2021 à 14:03
Signaler
Électricité decarbonnee et renouvelable pas d'origine nucléaire, assez de milliards dépensés pour EDF et ses centrales nucléaires dangereuses même les epr et ses déchets.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.