Autoroutes : APRR déploie des bornes qui rechargent les voitures électriques en 15 minutes

D’ici à la fin de l’année 2022, l’ensemble des aires d’autoroutes du groupe APRR (Autoroutes Paris Rhin Rhône) seront équipées en points de charge électriques Haute Puissance (HP) ou Très Haute Puissance (THP) qui permettent de récupérer 300 km d autonomie environ.

5 mn

(Crédits : APRR – Erolf Productions)

Recharger son véhicule électrique le temps d'une pause café, sans se soucier de la disponibilité des bornes de recharges sur autoroute... C'est la liberté dont rêve tout utilisateur de véhicules électriques. Pour l'instant, les départs ne sont pas encore tout à fait sereins mais la tendance s'améliore avec une accélération des installations de stations de recharge électrique.

« En 2014, le groupe APRR a démarré sa stratégie de développement avec des bornes simples qui permettaient aux voitures électriques de pouvoir envisager des déplacements sur autoroute. Nous étions plutôt dans l'adaptation de moyens que dans le déploiement d'un réseau structuré. Ces bornes étaient installées à titre expérimental », confie Guillaume Hérent, directeur général délégué APRR.

Lire aussi 4 mnDossier-enquête : le "business" des bornes de recharge électrique

Lire aussi 16 mnVoiture électrique : le grand bazar des cartes d'abonnement aux bornes de recharge

À partir de 2017, le groupe APRR a engagé une réflexion pour organiser une montée en puissance de ces bornes.

« Les données indiquaient que le marché allait connaitre une croissance forte. Or, pour installer des recharges à Très Haute Puissance, cela nécessitait d'anticiper les tendances », poursuit-il.

En allant réaliser une étude de marché à l'étranger, dans les pays où les véhicules électriques sont le plus développés, comme en Allemagne ou en Hollande, Guillaume Hérent a rencontré la société Ionity, un opérateur de borne de recharge qui dépend d'un constructeur allemand. Ce dernier avait pour objectif de déployer 400 bornes en Europe en 3 ans, dont 80 en France. « Nous leur avons proposé d'en installer sur des aires de services de notre réseau pour commencer notre maillage », indique-t-il.

En 2019, le groupe APRR s'engage à développer toutes ses aires de services avec des stations de recharges THP. Objectif : d'ici la fin de l'année 2022, au moins 90% des aires de service seront équipés de stations à Très Haute Puissance (300 kws), peut-être 10% en charges Haute Puissance (50kws). « Quoi qu'il en soit, 100% de nos aires seront équipés pour des recharges de véhicules électrique, adaptées à la circulation d'autoroute », précise Guillaume Hérent.

une station FASTNED sur le réseau APRR

Une recharge sur le modèle de la station de service

En s'inspirant des modèles étrangers, le groupe APRR a travaillé sur un concept qui leur permet d'adapter leurs aires de services en accueillant des stations efficaces. Après Tesla, Ionity et TotalEnergies, le groupe APRR a enrichi son offre avec l'introduction d'un nouvel opérateur sur le marché français : Fastned. Parmi les plus rapides du marché, les bornes proposées par Fastned permettent d'acquérir jusqu'à 300 km d'autonomie le temps d'une pause sur autoroute. « Nos stations sont conçues pour toutes les marques. Au niveau design, nos stations sont traversantes. Quel que soit la voiture, elle entre en avant, elle part en avant, comme les stations de service à essence. C'est très simple ! », explique Pierre Courgeon, responsable France chez Fastned, l'un des opérateurs de station de recharge qui a gagné un appel d'offre avec APRR pour développer 9 stations sur le réseau. « La non homogénéisation des trappes de recharge des véhicules électriques peut créer des difficultés lorsque la borne est en mode parking. L'utilisateur ne sait pas où se positionner », poursuit-il.

Chaque station Fastned est équipée de quatre points de charge délivrant chacun jusqu'à 300 kW. Une offre qui permet de couvrir les besoins de quatre véhicules en simultané. Chacune des stations Fastned possède un auvent qui a le double avantage de protéger l'automobiliste des intempéries et d'être équipé de panneaux photovoltaïques. Ces stations modernes, peuvent également accueillir des véhicules longs ou avec remorque, ainsi que des utilitaires. « Notre vraie innovation réside dans notre qualité de service. Savoir gérer un réseau de bornes demande des investissements, notamment en gestion de logiciel afin de faire fonctionner toutes ces bornes en même temps », souligne Pierre Courgeon. « Nous avons un taux d'opération des bornes qui fonctionnent à 99% du temps. C'est ce qui nous différencie : un utilisateur chez Fastned est sûr de toujours trouver une solution de recharge », poursuit-il. L'entreprise a investi dans son propre logiciel qui permet d'avoir des alertes préventives pour la maintenance, les actions et suivis des chargeurs, pour la réparation en ligne, etc... « Sur autoroute, on ne peut pas se permettre d'avoir des défaillances. Il faut une disponibilité maximum des bornes, avec une qualité de service optimum », souligne Guillaume Hérent.

Station de Gevrey-Chambertin de nuit

2023 : agrandissement des stations

À peine les 98 aires de service du réseau APRR équipées de stations de recharges électriques à fin 2022, il faut déjà repenser leur capacité à être étendue. « Aujourd'hui, nous suivons les utilisations en direct pour travailler sur les plannings d'agrandissement des stations. Les infrastructures ont été construites pour prévoir davantage d'alimentation en énergie. Sur certaines aires de service, il suffira de rajouter des bornes sur des infrastructures (ndlr : pour un coût supplémentaire de 80 000 euros). Nous n'aurons pas à refaire les voiries. Elles sont prêtes à accueillir des nouvelles bornes », précise Guillaume Hérent. Pour une station de recharges électriques de 5 à 6 bornes, le groupe APRR investit entre 700 000 euros et un million d'euros. Il faut prendre en compte le coût de la station mais également le coût des voieries pour alimenter le site en énergie, qui peut lui aussi varier entre 50 000 et 700 000 euros pour les plus compliquées.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 24/01/2022 à 17:24
Signaler
Ma clio 1.5 dci de 2008, sur autroute a 120 km/h, conso de 4 L/100 par km, avec une autonomie réelle de 1100 km. autre question ?

à écrit le 24/01/2022 à 17:07
Signaler
Ah... le beau frère et sa VW, effectivement, c'est une démonstration solide !...

à écrit le 24/01/2022 à 15:57
Signaler
Economies de bout de chandelle vu le prix d'une voiture et de son entretien ( pneus, amortisseurs, freins et surtout bonne huile pour tout moteur thermique ) . Si vous etes à 50 euros près sur un PARIS/PERPIGNAN à presque 100 euros de péage déjà , ve...

à écrit le 24/01/2022 à 10:39
Signaler
La transition énergétique sera douloureuse en matière de comportement et couteuse financièrement. On ne le dira jamais assez. La présence de bornes de recharge n'aura pas d'incidence majeure sur la consommation d'électricité. Une station service d'a...

le 24/01/2022 à 12:56
Signaler
vous êtes bien alarmiste , sachez que je fais un Paris perpignan et qu'actuellement cela me coute en charge rapide environ 45 euros.... je ne pense pas qu'avec 45 euros vous fassiez un Paris - Perpignan avec une essence... meme si ce tarif augmente c...

le 24/01/2022 à 18:58
Signaler
On ne recharge sur autoroute que de façon exceptionnelle pour la plupart des gens. 90% ou plus des recharges se font au domicile la nuit sur une prise normale. Payer un prix équivalent à ce qu'on paye en essence quand on paye déjà le péage sur autoro...

à écrit le 24/01/2022 à 9:29
Signaler
Toute cette infrastructure pour récupérer une autonomie de 300 km? Il va donc falloir camper sur les aires d'autoroutes. La bagnole électrique n'est pas faite pour partir en vacances, CQFD

le 24/01/2022 à 9:51
Signaler
un fiasco annoncé !

le 24/01/2022 à 12:41
Signaler
Récupérer 300 km en 15 minutes (comme les kia ev6 par ex.), c'est un problème ?

le 24/01/2022 à 19:00
Signaler
Vu qu'on doit faire une pause toutes les 2h sur autoroute, on en profite pour recharger. L'arrêt dure 20 ou 25 minutes au lieu de 10-15 minutes. Mais est ce vraiment dramatique ? Je fais aussi souvent des trajets sur autoroute avec ma voiture électri...

à écrit le 24/01/2022 à 9:26
Signaler
Il faut d’abord penser à produire plus d’électricité pour pouvoir installer des bornes voilà le vrai problème, la voiture électrique une solution transitoire en attendant l’hydrogène

à écrit le 24/01/2022 à 8:49
Signaler
300km d'autonomie facturés combien ? 50€ ? Je fais 1000km avec cette somme. Le réseau général appréciera d'avoir quantité de bornes de recharge très rapides faisant un appel très élevé en courant ? Ça fera partie des choses à adapter aux usages futu...

le 24/01/2022 à 15:00
Signaler
1000 kms avec 50€....mais bien sûr....au tarif actuel du gasoil ça nous fait une conso de 3.2L/100kms...(Et encore je ne me base pas sur les tarifs autoroute) C'est quel véhicule qu'on se marre?

le 24/01/2022 à 22:42
Signaler
Réponse à John Doe: Ma vieille Prius de 2006 consomme 6,5l/100km d'e85 à 0,7€/l, soit, pour 50€, 1099km. Une autre question ?

le 24/01/2022 à 23:02
Signaler
Comparer une voiture de 450cv avec une Prius...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.