Dossier-enquête : le "business" des bornes de recharge électrique

L'explosion des ventes de voitures électrifiées ainsi que les législations accélèrent la transition énergétique. Cette dynamique pose la question du rythme de déploiement des bornes de recharge. En France, un changement de braquet s'impose sous peine de freiner l'engouement des consommateurs pour ces nouveaux véhicules verts et remettre en cause les objectifs de réductions des émissions de CO2 engagés partout en Europe. Tour d'horizon en cinq volets de cette problématique structurelle, à découvrir dans notre premier grand dossier-enquête.

4 mn

(Crédits : DBT)

La rédaction de La Tribune a décidé d'accompagner régulièrement son offre quotidienne d'un nouveau format, unique dans l'univers de la presse numérique : un dossier de fond sur un sujet de transformation économique et/ou sociale, voire sociétale.

Une enquête traitée sous toutes les coutures avec une multitude d'angles, d'exemples et de témoignages pour décrypter les enjeux et les clés de compréhension d'une thématique originale, souvent méconnue. Nous commençons par un dossier intitulé : "les bornes de recharge : le maillon faible de la révolution électrique de l'automobile."

Un changement de braquet

Pourquoi un tel sujet ? D'abord parce que la transition énergétique et écologique au sens large est à la fois au cœur des priorités de la planète et de notre ligne éditoriale. Ensuite, parce que le calendrier s'y prête. L'été a été marqué par différentes annonces en Europe et aux Etats-Unis pour accélérer la transition énergétique et répondre à l'accélération du réchauffement climatique mis en lumière en août par le Giec (le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). Et dans ces plans, l'automobile occupe une place centrale. Baptisé "Fit for 55" et présenté le 14 juillet par la Commission européenne, il propose une mesure choc : mettre fin aux ventes de voitures thermiques en 2035.

Début août, Joe Biden a dévoilé à son tour les ambitions des Etats-Unis en la matière : que les véhicules électriques ou hybrides rechargeables représentent la moitié des ventes automobiles en 2030. Si la littérature est abondante sur les voitures électriques, elle l'est beaucoup moins sur les bornes de recharge, élément pourtant central de la décarbonation à marche forcée de l'automobile. Or, aujourd'hui, l'explosion des ventes de voitures électrifiées pose évidemment la question du rythme de déploiement des bornes de recharge. Un changement de braquet s'impose sous peine de freiner l'engouement des consommateurs pour ces nouveaux véhicules verts et remettre en cause les objectifs de réductions des émissions de CO2 engagés partout en Europe.

Journal "des transformations et des territoires", La Tribune a donc décidé de mettre un coup de projecteur sur ce chaînon crucial et, pour l'heure, manquant de la révolution énergétique de l'automobile.

De la politique publique au consommateur


Cette problématique fait l'objet d'un long décryptage dans le premier volet de notre enquête. Il est suivi par une immersion dans l'écosystème des bornes de recharge, dans laquelle est détaillée la complexité de cette chaîne de valeur avec sa multitude d'acteurs allant des constructeurs automobiles aux énergéticiens, en passant par les groupes pétroliers et les pure-players. A cette occasion, plusieurs "pépites" françaises sélectionnées par la rédaction vous sont présentées.

Le troisième volet de notre enquête aborde la problématique des "zones blanches", les aires d'autoroutes, les voiries, les copropriétés..., des espaces jugés prioritaires par le gouvernement. Mais les besoins sont partout, dans les parkings des entreprises, des supermarchés.... Et c'est parce que chaque région a ses propres spécificités que nous avons mobilisé l'ensemble de nos bureaux présents dans les 13 régions françaises pour dresser, dans le quatrième volet, un état des lieux de chaque région en présentant leur feuille de route.

Enfin, le consommateur n'a pas été oublié. Le passage à la voiture électrifiée entraîne de nouveaux usages et de nouveaux comportements. Mais tourne aussi au casse-tête quand il est confronté à la multitude de cartes d'abonnement des opérateurs, la différence de prises, sans parler de la jungle tarifaire. Une nouvelle expérience-client et une nouvelle façon de consommer de l'automobile que nous vous présentons dans le dernier épisode de notre grande enquête, sur la base de témoignages de conducteurs.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 18/09/2021 à 13:31
Signaler
Le réchauffement global a été d'environ 0,8°C en 140 ans, et, contrairement à ce que le GIEC veut nous faire croire, il a quasiment cessé depuis 20 ans, malgré une très forte inflation des émissions anthropiques de CO2 et plusieurs événements réchauf...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.