Bouygues et ADP choisis par Cuba pour l'agrandissement de l'aéroport de La Havane

 |   |  267  mots
Huit compagnies américaines ont obtenu une autorisation pour opérer sur des vols à destination de Cuba en septembre.
Huit compagnies américaines ont obtenu une autorisation pour opérer sur des vols à destination de Cuba en septembre. (Crédits : Reuters)
Cette décision fait suite au dégel des relations avec les Etats-Unis depuis fin 2014 et à la nécessité d'accueillir plus de touristes à Cuba.

Le groupe de BTP Bouygues et Aéroports de Paris (ADP) ont été désignés par Cuba pour agrandir, moderniser et gérer l'aéroport international de La Havane. L'annonce a été faite mercredi via un communiqué lu à la télévision, précisant que les investissements et les travaux seront réalisés "en lien avec la hausse estimée du nombre de passagers".

Cette décision de rénover l'aéroport intervient alors que l'île va à nouveau accueillir des vols en provenance des Etats-Unis en septembre. Pour l'instant huit compagnies aériennes ont obtenu l'autorisation pour ce trajet. C'est le dernier signe du dégel entre les deux ex-ennemis de la Guerre froide, après la reprise du service postal, et le retour des touristes américains.

La France présente à Cuba

Le contrat décroché par ADP et Bouygues se fera sous forme d'une "concession", sans que le montant des investissements ou la durée des travaux n'aient pour l'instant été précisés. L'aéroport de La Havane accueille environ 1,75 million de touristes chaque année.

Cette victoire de deux groupes français vient concrétiser le retour de la France sur le sol cubain, après la visite de François Hollande à La Havane en mai 2015, et celle de Raul Castro en février 2016 à Paris.  Une antenne de l'Agence française développement (AFD) va en effet bientôt s'implanter à Cuba. Elle aura pour but de financer divers projets allant du transport aux énergies renouvelables. Pour le moment, une vingtaine d'entreprises françaises sont installées sur place.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2016 à 11:37 :
Très belle réussite qui consacre les compétences de Bouygues et ADP !
a écrit le 04/08/2016 à 16:48 :
Bon, si les Américains ont donné leur aval, tout va bien :-) De Gaulle doit quand même se retourner dans sa tombe, n'est-ce pas.
Réponse de le 04/08/2016 à 21:24 :
La France n'a pas besoin de l'aval des américains. De mémoire, vers 1990 ou 91, et depuis, chaque année, Paris a voté l'Assemblée générale de l'ONU en faveur de résolutions demandant la levée de l'embargo américain pesant sur Cuba (1962). La France n'a pas cesser d'aider Cuba, culturellement et économiquement. Par exemple, il me semble bien que la condamnation US sur BNP Paribas concernait aussi Cuba. CGG (Compagnie Générale de Géophysique) il ne semble a aussi été condamnée....... Donc embargo US non respecté par Paris. Il me semble aussi que Cuba n'a (ou avait) que deux centres culturel étrangers, des franco-cubains. Et puis y'a l'effet Tonton qui après sa défaite en 74 avait été prendre une ou deux semaines de vacances à Cuba. Et le 2ème effet: Tonton avait réussi l’exploit de faire venir Castro à Paris en 95, malgré les pressions US.Le Hollande, en mai 2015, petit voyage en Guadeloupe et en Martinique, puis à Cuba avant Haïti.
Le Hollande, en mai 2015 > petit voyage en Guadeloupe et en Martinique, puis à Cuba avant Haïti.
Certainement le 2ème chef d’état, après Obama, à avoir fait le voyage (avec un paquet d’entrepreneurs). Pragmatique donc !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :