Emirates explose ses bénéfices !

 |   |  351  mots
La compagnie, contrôlée par le gouvernement de l'émirat de Dubaï, l'un des sept de la fédération des Emirats arabes unis, est le plus gros opérateur d'avions géants Airbus A380 et de Boeing 777.
La compagnie, contrôlée par le gouvernement de l'émirat de Dubaï, l'un des sept de la fédération des Emirats arabes unis, est le plus gros opérateur d'avions géants Airbus A380 et de Boeing 777. (Crédits : reuters.com)
La compagnie aérienne de Dubaï a vu son bénéfice opérationnel croître de près de 40% sur l'exercice 2014-2015, clos fin mars. Sur cette période Emirates a transporté près de 50 millions de passagers L'Europe a représenté plus du quart des revenus.

Emirates a nettement profité en 2014 de la baisse du prix du carburant. La compagnie aérienne de Dubaï, la première du Moyen-Orient, a annoncé jeudi 5 mai avoir réalisé un bénéfice opérationnel en hausse de 38,3%, à 1,42 milliard d'euros alors que son chiffre d'affaires a connu une croissance plus modérée de 7,5%, à  21,41 milliards d'euros, portée par une hausse de trafic de 10,7%, à 49,3 millions de personnes. Le taux de remplissage s'est élevé à 79,6%. Plus du quart du chiffre d'affaires a été réalisé en Europe.

La baisse du prix du pétrole -qui a perdu plus de la moitié de sa valeur entre juin et décembre avant de légèrement remonter en ce début d'année (à 60 dollars le baril contre plus de 100 dollars en juin 2014)- a permis à Emirates de diminuer de 6,5% ses frais de carburant. À 6,93 milliards d'euros, ils représentent plus du tiers (34,6%) des coûts opérationnels totaux, qui se sont établis à 20,03 milliards d'euros, en hausse de 5,8% sur un an. Devant la presse, le président de la compagnie, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, a qualifié la baisse des prix pétroliers, de "soulagement".

"Lobbying" de la concurrence

Cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum a également fait état de la difficile concurrence, alors que l'inquiétude des transporteurs est mondiale face à l'essor des compagnies du Golfe.

"Nos concurrents nous défient chaque jour et certains font du lobbying auprès de leur gouvernement pour nous imposer des restrictions", a-t-il ainsi déclaré.

Les trois majors américaines (Delta, United et American ) demandent en effet à Washington de freiner l'accès des compagnies du Golfe aux États-Unis. Elles les accusent de fausser le marché avec les aides de leur état-actionnaire. Selon les transporteurs américains, les transporteurs du Golfe ont reçu au cours des 10 dernières années des subventions gouvernementales à hauteur de 40 milliards de dollars.

En Europe, désormais premier "marché" d'Emirates, la France et l'Allemagne cherchent à convaincre les autres membres de l'UE de donner un mandat la Commission européenne de négocier avec les pays du Golfe des conditions d'une concurrence équitable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2015 à 19:30 :
Emirates a une politique d'achat et de la revente de pétrole qui a fait ses preuves. Groupe possède toute une palettes des services (p.ex. Transport de l'argent). Compagnie profite des restrictions d'horaires en Europe- grâce à cela majorité des vols vers l'Europe départent la nuit arrivant à destination au matin. Ceci permets a garder en moyenne 17h du vol par tranche de 24h- a chaque appareil- contre 13h pour Lufthansa par exemple . Crier a l'inégalité est malhonnête. C'est facile de critiquer- Emirates fait simplement du bon travail et résultats sont là. Niveau de service à bord de classe économique est extraordinaire, je vous laisser imaginer business et first.
Aux Émirats il n'y a pas des syndicats. Sheikh gouverne bien , faisant le nécessaire pour la prospérité de Dubai et les gens sont contents.
a écrit le 08/05/2015 à 11:46 :
Avec Air France, je me demande s'ils transportent du bétail ou des passagers alors qu'avec les compagnies du Golfe la question ne se pose pas.
a écrit le 07/05/2015 à 20:15 :
VIVE EMIRATES !!!! HOURRAHHH !!
a écrit le 07/05/2015 à 19:34 :
J'ai pris plusieurs fois cette année Emirates et franchement les conditions de vol sont vraiment top niveau et donc c'est pour cette raison que je n'hésiterai pas recommencer car avec Air France franchement pour aller en Asie déjà c'est cher , en plus jamais de sourire et je n'oublierait jamais les grèves de cet automne qui m'ont bloqué !
Réponse de le 07/05/2015 à 21:00 :
Bien sûr, et quand air France aura coulé avec les autres companies aériennes européenne grâce à une concurrence déloyale ne payant ni avion ni pétrole grâce au bon vouloir de l'état, vous apprécierez le monopole de ces mêmes companies du golfe, qui fixeront et le prix des billets, et le prix du pétrole, et vous blâmerez le gouvernement pour ça.
Réponse de le 08/05/2015 à 21:14 :
En Suisse, ils n'ont plus de compagnie et cela leurs coûtent beaucoup moins cher.
Ils n'ont pas l'air de se porter plus mal qu'avant...
Donc si Air France disparaît un jour, au moins mes impôts ne sont plus utilisés à fond perdu !
Réponse de le 08/05/2015 à 22:38 :
Vos impôts ? Pour une compagnie privée ? Et dire que des gens comme vous ont le droit de vote...
Réponse de le 10/05/2015 à 19:53 :
Picnicdouille, avez-vous lu l'article de LATRIBUNE.fr parlant de l'augmentation de l'état français dans le capitale d'Air France. N'est-ce pas de l'argent provenant de vos impôts?
a écrit le 07/05/2015 à 19:24 :
C'est pour cela que nous allons donner de nouveaux verbaux dur les aéroport de Lyon et Nice. Cherchez l'erreur est!!!!!
a écrit le 07/05/2015 à 17:55 :
Mais grâce à Hollande, les aéroports français vont s'ouvrir un peu plus aux lignes Quataries! Et provoquer la chute d'Air France, voire un dépôt de bilan.
Réponse de le 07/05/2015 à 19:48 :
Libre concurrence non? Qui est le plus à blâmer? AF qui profite de sa situation de quasi monopole ou Hollande qui voit l'avenir de sociétés en pleine expansion?
Réponse de le 08/05/2015 à 22:41 :
Il arrivera un jour ou votre soit disant libre concurrence permettra de vous remplacer par un indien ou un chinois pour 3 fois moins cher grâce au télétravail. La concurrence avec des gens qui se font de l'argent grâce à des employés payés au rabais, c'est moderne comme du 19 ème siècle.
Réponse de le 10/05/2015 à 19:56 :
Picnicdouille, peu de chance pour mon poste mais c'est vrai que nous employons régulièrement des roumains qui bossent à moindre cout, mieux et tjs avec le sourire ... Que demander de plus? C'est ça la libre concurrence ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :