Quand Emirates se voit proposer… de réduire ses vols en France

 |   |  706  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Emirates fait le forcing pour augmenter le nombre de vols en France. Ne souhaitant pas fragiliser davantage Air France, le gouvernement refuse.

Emirates, la compagnie aérienne de Dubai peut attendre avant de pouvoir ajouter des vols supplémentaires en France. Le gouvernement n'est pas disposé à ouvrir de nouvelles négociations bilatérales sur le sujet avec les Emirats Arabes Unis. La requête à court terme semble pourtant modeste. Passer de 20 à 21 vols par semaine entre Paris et Dubai et de 5 à 7 entre Dubai et Lyon dans le but de proposer aux clients trois vols par jour à Paris tous les jours de la semaine (et non sur six jours, comme c'est le cas aujourd'hui) et un vol quotidien à Lyon.

Fin de non-recevoir

«Sur les 37 villes que nous desservons en Europe, seules Paris et Lyon ne le sont pas avec un niveau de fréquences hebdomadaires équivalent à un multiple de 7 permettant de proposer la même offre chaque jour de la semaine », a déploré ce vendredi Thierry Antinori, ce Français passé par Air France et Lufthansa, aujourd'hui vice-président d'Emirates, lors d'un point presse à Paris. «J'ai expliqué cela à un conseiller d'une personne très importante du gouvernement français. Sa réponse a été : si vous voulez un multiple de 7, passez de 20 à 14 », a-t-il ajouté.

Selon nos informations, il s'agissait d'un conseiller de Manuel Valls. S'il s'agit probablement d'une boutade, cette réponse en dit long sur la fermeté du gouvernement actuel à refuser les demandes de droits de trafic supplémentaires des compagnies du Golfe comme Emirates, Etihad Airways (Abu Dhabi) et Qatar Airways. La raison est simple : comme le rappelle à La Tribune une source ministérielle, Air France ne va pas bien et le gouvernement ne veut pas accroître ses difficultés en autorisant ces transporteurs à ajouter plus de vols en France.

Autrement dit : le gouvernement ne veut pas fragiliser Air France tant que son redressement ne sera pas achevé. Une position qui n'a pas bougé d'un iota depuis l'arrivée au pouvoir de François Hollande en 2012, laquelle tranche avec celle de ses prédécesseurs. Si l'idée initiale du gouvernement était de permettre à Air France de se refaire une santé avec son plan Transform 2015, ce dernier s'achève fin décembre et la compagnie française est loin d'être dans une forme éclatante. Aujourd'hui, on parle plutôt de la nécessité de réussir le Plan Perform 2020.

Les avions sont remplis à 90%

Pour justifier leurs positions, les autorités françaises ont souvent indiqué à leurs interlocuteurs du Golfe que leurs compagnies devaient déjà aller au maximum de ce que pemrettent les accords actuels avant de demander des droits supplémentaires.

«Qatar Airways peut augmenter ses capacités à Paris en positionnant l'A380, confie un proche du dossier. C'est en revanche compliqué pour Emirates dont tous les vols à Paris sont déjà assurés en A380».

D'autant plus que les vols sont en moyenne remplis à 90%.

«Avec de tels coefficients d'occupation, si nous n'obtenons pas de nouveaux droits de trafic en France, nous nous retrouverons en refus de vente. La victime ce sera le client », a regretté Thierry Antinori. Si la demande reste au rendez-vous, cette stagnation de l'offre devrait en effet faire augmenter automatiquement la recette unitaire. Celle-ci a déjà augmenté de 5ù à 6% en France depuis le début de l'année.

Gros client d'Airbus

Afin de donner du poids à ses arguments, Thierry Antinori a rappelé la valeur de la présence d'Emirates en France:

«Indépendamment du fait que nous achetons beaucoup d'Airbus qui représentent des milliers d'emplois, Emirates a acheté l'an dernier pour 437 millions d'euros de produits français. Nous créons des emplois en France, et on pourrait encore faire mieux».

Un discours que contredit Air France, qui ne cesse de pointer du doigt les dangers des compagnies du Golfe sur son activité et ses emplois.

Lire ici : ce que propose l'ancien Pdg d'Air France-KLM pour contrer les compagnies du Golfe

Le stand-by en France n'empêche pas Emirates de croître. La compagnie compte augmenter ses capacités de plus de 10% au cours de son prochain exercice fiscal (avril 2015- mars 2016). Disposant de 54 A380 sur les 140 commandés, la compagnie compte en exploiter 68 d'ici à la fin 2015. Emirates assure qu'elle pourrait acheter 30 exemplaires supplémentaires si Airbus remotorisait l'appareil.

Lire ici l'interview de Thierry Antinori accordée à La Tribune en juin 2014

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2014 à 21:12 :
La sanction est simple, Emirates a de toute façon annulé sa grosse commande d'Airbus longs courriers pour prendre des Boeings.
Je voyage régulièrement sur cette compagnie. Quel bonheur !
Quand je me rappelle mes "voyages" avec Air France, du moins quand ils n'étaient pas en grève...
a écrit le 27/10/2014 à 8:47 :
A tous les ignorants qui sont légions mais qui ont le verbe facile... Connaissez vous toutes les aides et avantages fiscaux dont bénéficient ces compagnies aériennes? Leur but est de prendre le monopole a n'importe quel prix ....Alors il est normal de protéger nos compagnies quoique l'on puisse en penser.....
Réponse de le 27/10/2014 à 18:18 :
Vous parlez d'air France en particulier?
a écrit le 26/10/2014 à 19:05 :
moi je suis pour donner des créneaux supplémentaires à Emirates mais en contrepartie il faut qu'ils délestent Air France de 50 pilotes par créneau obtenu . du gagnant-gagnant en somme.
Réponse de le 26/10/2014 à 20:07 :
Se retrouver avec un pilote AF, syndicaliste / grèviste dans sa flotte ... On ne doit pas avoir la même notion du gagnant-gagnant ...
a écrit le 26/10/2014 à 15:03 :
On ne va quand même pas critiquer une mesure qui vise à préserver des centaines de milliers d'emplois en France, non?
Pour une fois que nos politiques s'activent un peu dans leur périmètre de compétence en respect des textes internationaux pour défendre l'industrie de leur pays.....
Réponse de le 26/10/2014 à 18:34 :
Que représente Airbus et les emplois du tourisme face à Air France? Réfléchissez une minute et vous allez relativiser cette mesure de protectionnisme ...
a écrit le 26/10/2014 à 8:23 :
Si je comprends la France vend 140 A380 à Emirates ce qui a permis de sauver le programme mais voudrait que ces avions ne soient pas utilisés sur son territoire? Quant à Olaf,j'évite systématiquement Air France et sors mon passeport Helvétique avant de me faire rire au nez avec mon passeport Français de 2éme classe.Vous etes devenus pathétiques avec votre sébille tendue en permanence.
Réponse de le 26/10/2014 à 11:00 :
Si on est devenu pathetiques et que tu as honte des Francais,pourquoi tu continues à lire un site Francais?
N'oublie pas que ton pays vis avec l'argent et le travail des autres..
a écrit le 25/10/2014 à 23:15 :
Combien de français parmi les gens qui inscrivent des commentaires ici ?????

Combien qui préfèrent utiliser des compagnies étrangères, rouler en voitures étrangères, boire du vin étranger sans doute aussi et ensuite glosent sur les bientôt 4 millions de chômeurs ??? COMBIEN ????
Réponse de le 26/10/2014 à 12:21 :
Simplement parce que la France est la risée du monde actuellement ... En temps que francophone, je m'empresse toujours de spécifier que je ne suis pas français. Ça ouvre des portes.
a écrit le 25/10/2014 à 21:33 :
Ces compagnies sont deja présentes dans pas moins de 30 aéroports européens, dont certains avec 3 à 5 fréquences quotidienne en A380 .. veritable guerre économique dirigée contre les compagnies européennes ! Les Etats Unis n'ont ouvert que 10 aéroports, le Canada que 2 ! Ils ont bien compris que cette concurrence était déloyale ! Peut être bientôt une enquête européenne en ce sens ???
Réponse de le 26/10/2014 à 12:22 :
Deux en France, dix aux USA ... Qui a compris quoi?
Réponse de le 27/10/2014 à 15:40 :
@RAZ: 10 aéroports aux US en proportion de leur population, c'est beaucoup moins que nous ou 3 villes sont desservies par Emirates.
a écrit le 25/10/2014 à 13:18 :
Mis à part les trocs industriels, créneaux contre Rafale ou Airbus, n'est-il pas possible d'imaginer un troc créneaux contre créneaux? Des vols sur Paris ou Lyon contre des vols sur Dubaï?
Réponse de le 25/10/2014 à 15:53 :
ça me parait cohérent. Dans tous les cas vous avez raison, on ne va pas accorder sans cesse des créneaux sans contrepartie, donc il faut trouver un terrain d'entente, qu'il s'agisse d'un troc industriel ou d'un échange de créneaux, etc. Mais je pense que c'est déjà comme ça que ça se passe la plupart du temps : il s'agit de tractations diplomatiques, la logique du donnant-donnant doit prévaloir.
Réponse de le 25/10/2014 à 20:47 :
Quel intérêt pour Air France d'aller à Dubaï ??? ... emmener ses clients pour prendre des correspondances sur les vols Emirates?? Soit je n'ai pas compris votre idée, soit vous n'avez rien compris au principe du Hub !!
a écrit le 25/10/2014 à 13:16 :
Mis à part les trocs industriels, créneaux contre Rafale ou Airbus, n'est-il pas possible d'imaginer un troc créneaux contre créneaux? Des vols sur Paris ou Lyon contre des vols sur Dubaï?
Réponse de le 27/10/2014 à 15:43 :
A.F s'est déjà lancé dans l'aventure de rallier Dubai...en A380. Cà n'a pas duré longtemps.
Je me suis toujours demandé qui a eu cette idée saugrenue, les pax sont en transit à Dubai. Quel est l'intérêt de passer par 2 compagnies pour faire un trajet via Dubai?
a écrit le 25/10/2014 à 12:44 :
Les concurrents d'Air France se situent en Europe en non dans le golfe.
Étonnamment, le dernière grève s'est cristallisée sur la low-cost, alors que depuis pas mal d'année, A.F n'arrête pas de ressasser le problème de l'expansion d'Emirates.

A.F ne pourra jamais rivaliser avec les hubs du golfe, quant à la multiplicité des correspondances avec l'Asie / Australie / océan indien.
a écrit le 25/10/2014 à 9:06 :
Quand on sait que Air France est éternellement en grève et l'on s'étonne que les voyageurs aillent voir ailleurs??
Réponse de le 25/10/2014 à 11:03 :
Les voyageurs veulent juste des prix bas, ce sont les consommateurs d'aujourd'hui. La qualité est secondaire, la fiabilité aussi.
Réponse de le 25/10/2014 à 14:37 :
Homéopatik est dans le faux, ce que souhaite le consommateur aujourd'hui, c'est de payer un juste rapport / qualité prix... et malheureusement pour vous, la fiabilité est bcp plus présente sur les compagnies du Golfe et les Low Cost que chez AF, cfr les nombreux accidents et les nombreuses grèves d'Air France
a écrit le 25/10/2014 à 4:55 :
Excellente compagnie, mais qui a grandit trop vite. L'aéroport de Dubai n'est pas à la hauteur et les opérations d'embarquement/débarquement à Dubai sont très pénibles car les avions ( sauf A380 ) sont en général stationnés sur des parkings loin du terminal , ce qui entraine de longs ( entre 20 et 40 minutes ) transferts en bus. De ce fait c'est hélas une compagnie à éviter.
Réponse de le 25/10/2014 à 12:39 :
@fbclement : il y a un terminal dédié pour l'A380. Sans doute celui que vous avez pris n'avait plus de place au concourse A.
Pour avoir pris souvent emirates en A380, il a toujours été en contact au terminal.
Réponse de le 25/10/2014 à 14:06 :
Encore un haineux qui raconte n'importe quoi! Comme dit Moonmartre une concourse entière est déstinée au A380. Les temps de transfert sont de part cela très courts. Vous croyez qu'une compagnie qui gère 50 A380 fait dans l'amateurisme??? Avant de critiquer les bonnes compagnies, allez faire un tour sur notre chère compagnie nationale et expérimentez les terminaux de CDG avec le super accueil à la française ....
Réponse de le 25/10/2014 à 14:32 :
Il a dit "sauf A380"
Réponse de le 27/10/2014 à 15:49 :
Exact, je n'avais pas vu la mention "sauf A380".
Mais pour avoir effectué 17 a/r avec cette compagnie, même en 777, cela m'est rarement arrivé.
De fait ce sont les vols du matin qui posent le plus de problème du fait du trafic. J'ai envie de dire "bon et après?"
a écrit le 24/10/2014 à 23:24 :
Qu'ils marinent, on attend toujours que les EAU respectent leur parole en achetant leurs Rafales. En attendant, il ne faut pas céder. ça me parait aussi simple que ça.
Réponse de le 25/10/2014 à 1:04 :
Chantage ou vente forcée d'un avion ayant effectué son premier vol il y a trois siècles et adopté uniquement par la France alors qu'un Eurofighter Typhoon plus récent de dix ans marche bien à l'export.
Réponse de le 25/10/2014 à 4:17 :
10ans de retard plutôt : le Typhoon enchaîne les galères au niveau opérationnel ce n'est pas pour rien que le Royaume-Uni a envoyé des Tornados et non des Typhoon... Les capacités air-sol de ce dernier sont quasi-inexistante, contrairement au Rafale. De plus le projet Rafale est plus récent que le projet Eurofighter : la France ayant fait le projet Rafale après être partie de la table des négociations sur l'Eurofighter.

Bref, l'export du Typhoon tient plus de la diplomatie et du fait que les US ont laissé des miettes aux anglais/allemands...
Réponse de le 25/10/2014 à 10:21 :
@Sarnico
Je vous invite à aller dans les forums spécialisés d'aviation pour exposer vos hypothèses, vous m'avez l'air très bien informé.
Réponse de le 25/10/2014 à 12:31 :
@Sarnico : ce n'est pas comme ça qu'il faut le voir. La dernière fois que des créneaux supplémentaires de vols ont été accordés, c'était en contrepartie de la vente des Rafales. Hors la vente des Rafales ne s'est pas faite. Donc il me parait logique que les choses ne changent pas tant que cette anomalie n'aura pas été résolue, d'une manière où d'une autre.
Et gardez vos jugements de valeurs sans fondements sur le Rafale pour vous s'il vous plait.
Réponse de le 25/10/2014 à 14:42 :
L'Eurofighter marche bien ??
L'Allemagne en 7 d'opérationnels sur 108.
Il n'est toujours pas omnirole contrairement au Rafale.
Il coute déjà plus cher alors qu'il n'est pas au niveau du Rafale et qu'il est produit en plus du double d'exemplaires (en théorie plus on produit moins c'est cher ,sauf pour l'Eurofighter , le F35 aussi d'ailleurs)
Bizarrement en Irak et Syrie il y a des Rafales et pas d'Eurofighter , les Anglais préfèrent y envoyer de vieux zinzins , plus fiables …
Alors oui l'Autriche en a acheté avec des affaires de corruption à la clefs, et l'Arabie saoudite aussi, probablement avec les mêmes méthodes.
Super l'Eurofighter !
Mais tu as raison c'est un produit qui n'est pas français , c'est en cela qu'il plait aux vieux bourgeois français , qui haïssent les produits et les travailleurs français.
Réponse de le 26/10/2014 à 3:47 :
Merci d'aller convaincre les Indiens, Marocains, Émiratis, Saoudiens, Chiliens, Brésiliens, Canadiens, Autrichiens, Coréens du Sud, Suisses, Singapouriens .. de revenir sur leurs décisions de ne pas adopter le Rafale. Moi je ne suis pour rien et je n'ai rien contre M. Dassault et les subventions qu'il a reçues pour produire cet avion.
Réponse de le 26/10/2014 à 16:53 :
@Sarnico
Convaincre les indiens ? C'est déjà fait .
Dassault a remporté l'appel d'offres face à 4 concurrents et négocie depuis 2 ans pour le partage industriel et ca se finalise.
Convaincre la marocains ? Ils voulaient le Rafale mais ils n'avaient pas l'argent ni même le quart de la somme pour passer la comamnde. Le France n'allait pas faire un crédit sachant qu'elle n'était pas sur de se faire remboursé.
Convaincre les émiraties ? Ils ont 120 avions de chasses relativement récent et n'ont pas besoin de Rafale pour le moment.
Convaincre les saoudiens? Il n' y a jamais eu d'appel d'offres et donc pas de négociations pour le Rafale avec ce pays. Je ne sais pas ou vous avez vu ça.
Idem pour l'Autriche et aller leur demander si ils sont content de leur Eurofighter..:lol:.
Pour la Corée du sud et Singapour, Le Rafale est arrivé en tête des évaluations techniques face au F15 mais la France ne pouvait rivaliser avec la force diplomatique américaine (Il y a 10 000 soldats Us en Corée). Décision politique.
Pour la Suisse et le Brésil, Décision politique et économique, le Gripen était moins cher et suffisait largement aux besoins de ces pays malgré que les militaires suisses avaient placé en tête le Rafale dans leur évaluations.
Pour résumer, les seuls et rares pays qui peuvent se payer le Rafale sont en gros: des pays riches (ou des pays émergeants) et surtout des pays qui ne sont pas sous influence américaine .
Voilà pourquoi le Canada ne prendra jamais le Rafale.
Du coup, les seuls marchés vraiment crédible pour le Rafale sont : L'inde, le Qatar, l'émirats et aussi la Malaisie.
a écrit le 24/10/2014 à 22:45 :
Le plus dur pour Air France c'est que la concurrence ne vient pas forcément des compagnies du Golfe sur le long courrier. Bien souvent les européennes British Airways, Lufthansa proposent des billets moins chers qu'Air France pour l'Asie ou l'Amérique.
Réponse de le 25/10/2014 à 11:01 :
Mon pauvre ami, allez écrire sur un autre sujet, là vous n'y connaissez rien apparemment ...
Réponse de le 25/10/2014 à 15:44 :
La concurrence vient de l'état français qui taxe tout des parkings avion, aux salariés en passant par la taxte carburant...Les Emirats Arabes Unis ne taxe pas leur compagnie nationale, rien, ils possèdent tout, la compagnie, l'aéroport, les navettes...Voilà pourquoi AF ne peut pas s'en sortir face aux compagnies du Golfe
a écrit le 24/10/2014 à 21:41 :
Au lendemain du 11 septembre, quand le gouvernement américain a libéré des aides à American Airlines les médias français (gouvernement compris) ont crié au scandale. Deux poids deux mesures, l'arnaque sous toutes les coutures...
Réponse de le 25/10/2014 à 11:08 :
Il n'y a pas d'arnaque, simplement des pays qui essaient de sauver leurs industries, leurs emplois , leur modèle social en somme...et là presque tous les coups sont permis, le "chapter11" en est un bel exemple, pourquoi pas chez nous ?...!
a écrit le 24/10/2014 à 17:46 :

Pourquoi lorsque je fais un commentaire, certes acide, il est effacé dans les 30" ???
a écrit le 24/10/2014 à 17:13 :
Alors Si ce n'est pas du protectionisme, alors qu'est ce que c'est? Et pourquoi je vous pris ? Pour ces pilotes egoistes et trop payes...un scandale!
Réponse de le 24/10/2014 à 17:33 :

Ça s'appelle "protection sociale de rentiers de l'air" et c'est inadmissible.
D'un autre côté AF n'est pas de taille
Réponse de le 24/10/2014 à 17:38 :

Ça s'appelle "protection sociale de rentiers de l'air"- inadmissible.
D'un autre côté AF n'est pas de taille à lutter avec tous les avantages acquis et règlements sociaux
Certains vivent au 21 siècle alors que la France est restée au 18 e
Réponse de le 24/10/2014 à 23:23 :
C'est comme ça dans tous les pays. Les droits de trafic se règlent au niveau bilatéral, ce sont des négociations diplomatiques, personne n'est obligé d'en accorder.
Réponse de le 24/10/2014 à 23:31 :
Oui c'est nous qui vivons comme au 18ème ou au 19eme c'est ça...
Dans mes souvenirs la révolution industrielle c'était l'exploitation. Un peu comme les sri lankais ou népalais qui travaillent au Qatar dans des conditions dignes de l'esclavage.
Donc la libre concurrence c'est qd on se laisse marcher dessus par des compagnies non rentables subventionnées par l'argent du pétrole qui coule à flot dans des pays où une partie de la population a juste un niveau proche de l'esclavagisme.
Évidemment c'est nous qui avons tort et qui devons nous aligner.
Je rêve... Enfin c'est un cauchemar plutôt.
Réponse de le 25/10/2014 à 11:00 :
@Hoia: évidement c'est vous qui avez raison et le niveau de vie des habitants du Golfe (quasi esclaves, à part les familles régnantes) nous attend tous si nous laissons entrer ces loups dans nos industries...
Réponse de le 25/10/2014 à 15:47 :
@GINA
emirates = pas d'impots , pas de taxes , pas de charges sociales , un petrôle quasiment gratuit ,et un chantage aux achats d'airbus ,mais vous devez avoir raison , c'est de la faute de nos pilotes qui sont payés comme partout ailleurs ...
Réponse de le 26/10/2014 à 12:26 :
Latour, donc Emirates ne paye pas son carburant en France, ses taxes d'aéroport à ADP, sa taxe Chirac, ... Intéressant ... Quand à vos pilotes, ils sont bien payés plus vu qu'ils travaillent moins que les autres ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :