Eurotunnel abaisse ses objectifs de rentabilité

 |   |  245  mots
(Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
L'exploitant du tunnel sous la Manche subit une baisse de son chiffre d'affaires au premier semestre et doit revoir sa prévision sur son excédent brut d'exploitation suite à l'affaiblissement de la livre.

Résultat mitigé pour Eurotunnel au premier semestre 2016. Le groupe a annoncé mercredi un chiffre d'affaires en baisse de 10,3%, mais dans le même temps, le bénéfice net a progressé de 53%, à 59,8 millions d'euros.

Cette hausse du bénéfice s'explique par la location des navires MyFerryLink - filiale maritime d'Eurotunnel - à d'autres transporteurs. Mais sans cette manne, le résultat net serait en baisse.

Dans le détail, le chiffre d'affaires du premier semestre 2016 s'élève à 581,8 millions d'euros contre 648,8 millions l'an dernier. Trois quarts de cette baisse proviennent de l'arrêt de MyFerryLink - d'où la location des bateaux - le reste étant dû aux variations de la livre. A taux de changes constant en effet, l'activité d'Eurotunnel est en hausse de 2%.

Les objectifs d'Ebitda révisés

Pour le Pdg d'Eurotunnel, Jacques Gounon, l'affaiblissement de la livre "a une incidence comptable, mais n'a pas d'incidence économique". Malgré ce discours, sur le premier semestre, l'excédent brut d'exploitation est en recul de 1,3% : à taux de changes constant, il serait en hausse de 3,6%.

Le groupe, qui "n'attend pas d'impact significatif (...) à court terme" du Brexit, a prudemment revu à la baisse ses objectifs d'Ebitda pour 2016 et 2017. Fixé pour cette année à 560 millions d'euros, il a été ramené à 535 millions.

Enfin, si le groupe se félicite de la hausse du transport transmanche de camions (+10%), il accuse une baisse du trafic passager (-3%). Le fret ferroviaire, affecté par la crise migratoire de 2015, chute de 43% en volume.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :