Face à l'arrivée de la low-cost French Blue, Air Austral monte en gamme

 |   |  618  mots
(Crédits : DR)
Avec l'arrivée en 2017 de French Blue, il y aura 5 opérateurs sur la ligne Paris-La Réunion. La compagnie réunionnaise Air Austral a décidé de monter en gamme avec l'introduction de nouveaux sièges et de nouveaux services comme l'accès à Internet à bord.

Alors que le niveau de concurrence entre Paris et La Réunion sera impitoyable l'an prochain avec l'arrivée d'un cinquième opérateur, French Blue, sur cet axe déjà exploité par Air France, Air Austral, Corsair et XL Airways, la compagnie réunionnaise Air Austral, déjà reconnue pour sa qualité de services, monte en gamme.

"Nous partons du principe qu'à tarif compétitif égal, le client choisira le meilleur produit", a déclaré ce lundi Jean-Marc Grazzini, le directeur général adjoint commercial d'Air Austral. "L'attitude la plus sage (face à l'arrivée de French Blue, NDLR) est de faire le constat, de voir comment cela va se passer entre les annonces et les réalités et essayer de faire en sorte qu'Air Austral garde un certain leadership (nous détenons 48% de parts de marché). Nous avons notre stratégie. Nous verrons qui a raison ou tort. Air Austral a une forte légitimité sur le marché Réunion-Métropole et la clientèle le sait. C'est l'une des raisons pour laquelle nous investissons dans la qualité de services", a-t-il ajouté, en précisant qu'Air Austral, qui a abandonné il y a quelques années le projet de low-cost courrier avec des A380 densifiés, n'avait plus de tel projet aujourd'hui.

Des sièges qui se transforment en couchette en classe économique

A partir de novembre, les trois B777-300 ER (2 nouveaux et un ancien qui sera reconfiguré) qui assurent la ligne Paris-La Réunion à raison de deux vols par jour en haute saison, seront équipés de nouveaux produits et services à bord dans les trois classes de services (classe affaires, classe premium, classe économique).

Parmi les nombreuses nouveautés, Air Austral introduit notamment de nouveaux sièges en classe affaires avec un siège convertible en lit horizontal. En classe économique, la compagnie a fait le choix d'installer des sièges convertibles en couchette comme Air New Zealand. Concrètement, 10 rangées de trois sièges pourront se transformer en une couchette : cette offre permettra à un parent de dormir aux côté de deux enfants. S'ajoutent également un système wifi dans toutes les classes (payant), un nouveau système de divertissement avec une offre gratuite de presse en ligne....

Hausse de capacités

Reste à savoir dans quelle mesure cette stratégie a intégré le chamboulement à venir sur ce marché avec l'arrivée de French Blue (Groupe Dubreuil) et peut-être un jour de la low-cost long-courrier Norwegian, laquelle a lancé cet été ses premiers vols au départ de Paris vers les Etats-Unis. Si l'annonce du projet low-cost du Groupe Dubreuil remonte à fin juin 2015, la présentation du programme de French Blue (avec le projet d'ouverture de vols vers la Réunion en 2017) date du mois de mars dernier. Celle de l'arrivée de la compagnie norvégienne à Roissy remonte elle aussi au début de l'année. Des annonces postérieures non seulement aux commandes d'avions passées par Air Austral et donc au choix de leur aménagement intérieur.

Cette montée en gamme s'accompagne d'une augmentation de capacités de 10%  au cours de son exercice fiscal 2016-2017 qui s'achèvera fin mars de l'année prochaine. La croissance est de 9% sur le réseau long-courrier de la compagnie avec l'ouverture de la ligne Paris-Mayotte en juin, la réouverture de la ligne La Réunion-Bangkok le 2 novembre et le lancement de vols vers Canton en Chine, début 2017 en partenariat avec Air Madagascar.

Concernant l'activité, si Jean-Marc Grazzini indique que la compagnie est sur son plan de marche sur le volet recettes même s'il reconnaît que la situation pour les prochaines semaines est plus difficile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2016 à 11:58 :
"Air Austral, déjà reconnue pour sa qualité de services, monte en gamme. "J'ai eu l'occasion de voyager il y a plusieurs années et en garde un très mauvais souvenir. Sièges étroits pas de place pour les jambes nourriture quelconque et je devais attendre que mon voisin ait fini de manger pour pouvoir avoir la place minimum...
Mais peut être ont 'ils changé!
a écrit le 20/09/2016 à 9:54 :
La notion de confort est relative: en Asie les sièges en éco sont 9 de front tandis qu'air austral 10 soit une densité cabine supérieure d'où le terme bétaillère. Malgré le rétrofit la configuration restera la même tout comme le pitch....
Le 787 est la vitrine de ce qu'air austral compte faire, on se rend compte que sur Bangkok les tarifs en classe affaire(il n'y a pas de confort) se monnaient à 4000 euros pour 8h de vol soient plus chères que les vols métropoles 11h en basse saison. Avant l'arrêt des 777 sur bangkok le tarif affaire était de l'ordre de 2500 à 2800 euros. Aujourd'hui la compagnie compte nous faire croire que sa nouvelle classe affaire vaut 4000 euros soit le même prix qu' Emirates en Première Classe!!!!
Conjugués à cette surenchère les surclassements SAUVAGES et ABUSIFS des copains PNT ET PNC qui attendent patiemment la fermeture des portes pour s'assoir à l'avant et ce à la barbe des vrais passagers payants. Ce comportement bananier est honteux et irrespectueux, je préfère voyager sur Emirates (avec mes amis) pour le même tarif. Il faut vraiment être c$$ pour payer 4000 euros pour une business à vocation GP.(billet gratuit ou partiellement donné aux personnels)
Réponse de le 20/09/2016 à 10:13 :
Evariste, es-tu un anti UU ? La nouvelle cabine d'AIR AUSTRAL est belle un point c'est tout !
Réponse de le 23/09/2016 à 19:14 :
Le comportement des PNT et PNC qui se surclasse dès la porte fermée est le même sur Air France, ayant payé mon billet en classe affaire sur la ligne PARIS Ile Maurice j'ai été importuné par un GP surclassé qui plus est a été mieux traité que moi par son Collègue !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :