General Electric poursuit son régime minceur

 |   |  384  mots
Issue de la fusion entre GE Transportation et Wabtec, la nouvelle société réalisera un chiffre d'affaires d'environ huit milliards de dollars
Issue de la fusion entre GE Transportation et Wabtec, la nouvelle société réalisera un chiffre d'affaires d'environ huit milliards de dollars (Crédits : Arnd Wiegmann)
General Electric va fusionner son pôle transport avec Wabtec, un équipementier américain du secteur ferroviaire, dans le cadre d'une opération de 11,1 milliards de dollars.

General Electric (GE) a confirmé lundi la fusion de son pôle transport avec Wabtec, un équipementier américain du secteur ferroviaire, dans le cadre d'une opération de 11,1 milliards de dollars (9,45 milliards d'euros). Cet accord est le plus important conclu par le PDG de GE, John Flannery, depuis qu'il a entamé une restructuration profonde du groupe l'année dernière. GE recevra un versement initial de 2,9 milliards de dollars en numéraire et ses actionnaires détiendront 50,1% de la nouvelle entité, les 49,9% restants revenant aux actionnaires de Wabtec, précisent les deux groupes dans un communiqué. GE Transportation fabrique des locomotives et des systèmes de signalisation notamment.

La nouvelle société réalisera un chiffre d'affaires d'environ huit milliards de dollars, ajoutent les deux groupes. La transaction devrait être finalisée début 2019. Le directeur général de Wabtec, Raymond T. Betler, conservera ce poste au sein de l'entité issue de la fusion, tout comme le président Albert J. Neupaver qui sera président exécutif. Le directeur général de GE Transportation, Rafael Santana, assurera la présidence et la direction générale de la division Fret de Wabtec.

Une transaction de l'ordre de 11 milliards de dollars

Au début de l'année, John Flannery avait déclaré aux actionnaires de GE qu'il étudierait activement d'éventuelles scissions et d'autres manières d'accroître la valeur des branches électricité/énergie, aviation et santé. Sur la base du cours de l'action Wabtec le 19 avril, avant les premières informations publiées sur un potentiel accord, la valeur de la transaction représente approximativement 11,1 milliards de dollars. Après ajustement fiscal, l'opération s'élève à 10 milliards de dollars. Elle devrait être nette d'impôts pour les actionnaires des deux sociétés.

Cette opération s'inscrit dans la volonté de GE de céder pour plus de 20 milliards de dollars d'actifs d'ici à 2020. La fusion devrait générer plus de six milliards de dollars de cash flow disponible cumulé sur la période 2019-2022 et aura un effet positif de 15% sur le bénéfice par action dès la première année, indique Walbec. Le titre GE prend 2,1% à 15,30 dollars dans les échanges d'avant-Bourse à New York après cette annonce, tandis que l'action Wabtec progresse de 1,4% à 96,51 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :