L'Ile-de-France remet en place son "pack" anti-pollution

 |   |  583  mots
L'objectif de ce nouveau titre de transport est en effet d'inciter les Franciliens à laisser leur véhicule au garage et à privilégier les transports collectifs.
L'objectif de ce nouveau titre de transport est en effet d'inciter les Franciliens à laisser leur véhicule au garage et à privilégier les transports collectifs. (Crédits : Charles Platiau)
Le tarif réduit anti-pollution (3,80 euros), créé en début d'année par le syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), sera mis en place jeudi. Des mesures pour réduire la vitesse des automobilistes et privilégier covoiturage et transports en commun sont également appliquées.

Pollution oblige, Valérie Pécresse, la présidente (LR) de la région Ile-de-France et du Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF), va activer jeudi "le tarif réduit antipollution dans les transports en commun", a-t-elle annoncé mercredi sur Twitter.

Ce tarif réduit antipollution a été créé en début d'année par le Stif. Il s'agit d'un titre spécifique "forfait anti-pollution" utilisable lors des jours d'alerte de pollution.

Une mesure à 500.000 euros par jour

Ce "forfait jour toutes zones", commercialisé au tarif de 3,80 euros (le prix de deux tickets de métro achetés à l'unité, hors carnet), se veut "très incitatif pour les automobilistes de grande couronne", "sans pénaliser les habitants des zones 1 et 2", avait expliqué le Stif en janvier. L'objectif de ce nouveau titre de transport est en effet d'inciter les Franciliens à laisser leur véhicule au garage et à privilégier les transports collectifs.

Ce forfait journée spécifique est moins élevé que le forfait jour classique (entre 7,30 euros pour les zones 1-2 et 17,30 euros pour toutes les zones). Cela dit, pour les usagers du ticket "t+", il ne devient intéressant que pour un nombre de voyages journaliers supérieur à trois. Car le prix d'un simple aller retour reste inférieur lorsque les tickets sont achetés en carnet. Notons au passage que ces forfaits journaliers ne sont valables qu'une journée, et ne peuvent s'acheter que le jour J puisque la date de validité est mentionnée sur le titre de transport. Inutile donc, d'en acheter plusieurs d'avance, même dans la perspective d'un prolongement de l'initiative ou de son prochain renouvellement.

Le manque à gagner du Stif est estimé autour de 500.000 euros par jour, selon la région. Une solution qui s'avère plus économique que la gratuité des transports, grévant les recettes de la région à hauteur de 4 millions d'euros par jour ! Cela n'aurait pas été très rationnel dans un contexte de renouvellement du matériel - d'où une nouvelle augmentation de l'abonnement au pass Navigo - surtout que la gratuité avantage surtout les touristes de passage, comme l'ont montré de récentes études.

Pour les automobilistes, vitesse réduite et circulation différenciée

Face à un épisode de pollution à l'ozone touchant l'Ile-de-France, lié aux fortes chaleurs, la préfecture de police de Paris a déjà décidé mardi de réduire mercredi la vitesse de 20 km/h et d'imposer le contournement de l'agglomération aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. Et pour cause, Airparif a constaté lundi un dépassement du seuil d'information et de recommandation (180μg/m³), qui devait se poursuivre au moins mardi (prévisions entre 190 et 220μg/m³) et mercredi (prévisions entre 200 et 230μg/m³).

Le Préfet de Police a annoncé aujourd'hui la mise en place pour la journée de jeudi de la circulation différenciée. La Ville salue cette décision et poursuivra sa mesure de gratuité du stationnement résidentiel tout en reconduisant la gratuité des services Vélib' et Autolib' pour la première heure d'utilisation.

En outre, la préfecture de police a insisté "sur la nécessité de différer les déplacements en Ile-de-France ou privilégier le covoiturage et les transports en commun".

>> Lire aussi Pour motiver les salariés, Wayzup propose des trajets domicile/travail gratuits

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2017 à 0:47 :
Airparif, c'est quoi ce machin qui machine ?
a écrit le 21/06/2017 à 22:19 :
Quand les gens auront les moyens d'acheter une voiture neuve tous les 6 ou 8 ans, on pourra appliquer la circulation différenciée. D'ici là, c'est surtout une régulation anti-sociale qui emm... les Français sans résoudre leurs problèmes aucunement. Mais peut-être certains politiciens n'ont-ils pas encore bien compris le résultat des élections récentes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :