Les Pays-Bas vont tester des trains sans conducteur en 2018

Une première pour les Pays-Bas. Ces derniers espèrent ainsi devenir "un pays-test pionner pour la conduite automatisée".
Anaïs Cherif

2 mn

(Crédits : Reuters/Yves Herman)

Le gestionnaire des voies ferrées néerlandaises ProRail a l'intention de réaliser au moins un test avec un train automatisé en 2018, a-t-il annoncé mercredi, faisant ainsi des Pays-Bas "un pays-test pionnier pour la conduite automatisée". Axé sur le transport de marchandises, le premier test aura lieu sur la Betuweroute, une ligne de fret reliant les ports de Rotterdam (ouest) et d'Amsterdam à l'Allemagne équipée d'un système de sécurité mieux adapté à la conduite automatisée, a expliqué ProRail dans un communiqué.

Des discussions sont également en cours avec la province de Groningen (nord) afin d'effectuer un second test pour le transport de passagers, a ajouté le groupe néerlandais qui travaille en collaboration avec le Français Alstom.

Coup d'accélérateur à l'innovation

Ces trains sans conducteur fonctionnent avec un système ATO, abréviation de "Automatic Train Operation", qui automatise les opérations du conducteur de trainde "un peu" (niveau 1) à "complet" (niveau 4). Ce système, qui ne nécessite pas de changements coûteux des infrastructures, devrait permettre aux trains de rouler "de manière plus rapprochée les uns des autres, augmentant ainsi la capacité des voies", et diminuer la consommation d'énergie grâce à une circulation plus régulière, d'après ProRail.

"ProRail est convaincu de pouvoir donner de cette façon un coup d'accélérateur à l'innovation autour d'ATO", a indiqué le gestionnaire néerlandais, précisant que d'autres pays en Europe se penchaient sur ces développements aux Pays-Bas.

Toutefois, souligne-t-il, "il y a encore du travail, aussi bien du côté des quais que du matériel". "Il s'agit ici d'un développement international. Avec les tests, nous faisons progresser la conduite automatisée sur voie et nous allons beaucoup apprendre", a affirmé ProRail.

Anaïs Cherif

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 29/12/2017 à 9:51
Signaler
Ben voilà, encore une preuve du progressisme des pays du nord de l'europe, eux n'ont pas démantelé leur réseau ferré. Imaginez si en France nous n'avions pas démonté les trois quart de nos voies ferrées, nous sommes la première destination touris...

à écrit le 28/12/2017 à 19:27
Signaler
Quand tous les emplois seront tenus par des machines, le rêve des libéraux, quelle société restera t'il? Pensez y avant même de vous interroger sur la faisabilité technique....

à écrit le 28/12/2017 à 17:12
Signaler
SANS PILOTE : Si ça marche pour les trains, ça doit marcher pour la politique ! et Trump pourra chanter Chantal Goya au Met, tandis que Macron récitera Verlaine à l'Alcazar...bref, des lendemains qui chantent !

à écrit le 28/12/2017 à 11:35
Signaler
Adieu la sncf et sa bande de cheminots feignant m'en foutisme grève à répétition. Q du bonheur !!!!

à écrit le 28/12/2017 à 7:45
Signaler
Faut importer dare-dare le truc en France. Les trains seront alors a l'heure, et puis plus de greve. Le reve. Bon, il restera les pannes electriques a regler.

à écrit le 27/12/2017 à 21:42
Signaler
La circulation en milieu ouvert tous le monde le sait n'est pas faisable en mode automatique car comment un robot peu distinguer une bête d'un humain sur la voie par ex...aurra t il la même réaction? l'humain sait par exemple freiner d'urgence quand...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.