Soupçons de détournements de fonds publics  : perquisitions chez le PDG d'ADP et le criminologue Alain Bauer

Des perquisitions ont été menées chez le criminologue Alain Bauer et Augustin de Romanet, ancien président de la Caisse des dépôts et consignation (CDC), aujourd'hui PDG d'ADP (Aéroports de Paris), dans le cadre d'une enquête sur des contrats passés entre AB Conseil, la société de l'expert, et la CDC du temps où celle-ci était dirigée par Augustin de Romanet, de 2007 à 2012, d'après l'AFP. Selon son avocat, Augustin de Romanet "conteste tout". Alain Bauer ne fait pas de commentaire.

2 mn

Augustin de Romanet
Augustin de Romanet (Crédits : ger)

Des perquisitions ont été menées le 10 janvier chez le criminologue Alain Bauer et Augustin de Romanet, ancien président de la Caisse des dépôts et consignation (CDC), aujourd'hui PDG d'ADP (Aéroports de Paris), dans le cadre d'une enquête sur des contrats passés entre AB Conseil, la société de l'expert, et la CDC du temps où celle-ci était dirigée par Augustin de Romanet, de 2007 à 2012, selon l'AFP qui cite des sources concordantes. Les locaux du groupe ADP ont également été perquisitionnés ce 10 janvier selon l'une des sources.

Enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier

 Ces investigations ont eu lieu dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier (PNF) en décembre 2014 notamment pour "abus de biens sociaux" et "détournement de fonds publics".

En novembre 2014, Mediapart avait affirmé qu'à son arrivée à la tête de la CDC six mois plus tôt, le nouveau directeur général, Pierre-René Lemas, s'était étonné de certains contrats passés par ses prédécesseurs, notamment une commande de notes relatives à la sécurité en France et dans le monde, facturée 200.000 euros annuels à la Caisse des dépôts par la société d'Alain Bauer, AB Conseil.

Mediapart s'étonnait aussi de l'achat par la CDC de "plusieurs milliers d'exemplaires" du Guide gastronomique Champérard, dont le directeur de la publication est Alain Bauer.

"Mon client conteste tout" dit l'avocat d'Augustin de Romanet

 "La probité de la gestion (d'Augustin de Romanet) au cours de son mandat n'a jamais été remise en cause que ce soit au cas particulier de cette convention ou en général", a réagi son avocat Jean-Marc Fedida, dans un communiqué transmis à l'AFP. Mon client, qui "n'a jamais été entendu par quelque service de police que ce soit", conteste "tout « abus de pouvoir » ou tout « détournement de fond public »", a ajouté le conseil, précisant que les relations entre MM. Bauer et de Romanet "étaient connues de tous (...) et s'inscrivaient dans un cadre contractuel normal".

Sollicité, Alain Bauer n'a pas souhaité faire de commentaires.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/01/2017 à 11:52
Signaler
Je ne défends personne dans cette affaire mais je m’interroge de l'opportunité de perquisitionner les locaux d'ADP pour une affaire ancienne de plus de six ans alors que la personne concernée était à l'époque des faits PDG de la Caisse des Dépôts et...

à écrit le 17/01/2017 à 9:34
Signaler
Comme d'habitude : l EXEMPLE vient de haut : Restez honnêtes et bonne journée !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.