Bandeau paroles d'experts

Nextdoor fait le pari du coworking

 |   |  278  mots
Nextdoor repense votre lieu de travail.
Nextdoor est une filiale créée par Bouygues Immobilier afin de concevoir de nouveaux lieux de vie au travail.

Philippe Morel, président de Nextdoor, insiste sur l'importance de l'atmosphère de vie au travail : « Nous proposons des animations business et festives, tout en offrant une nouvelle façon de travailler, plus décloisonnée ». En effet, les indépendants et les entreprises, petites ou grandes, cohabitent tous ensemble chez Nextdoor.

Sophie Guillard, manager du site « Issy Village », nous décrit les services proposés : il existe deux espaces de coworking, l'un calme et studieux, et l'autre dans lequel on peut discuter librement. Nextdoor propose également des bureaux et des salles de réunion, ainsi qu'un service de restauration pour le petit-déjeuner, le déjeuner, et même des apéritifs le soir. Il est également possible de privatiser les espaces pour des soirées spéciales.

Pourquoi les espaces de travail partagés suscitent-ils un tel engouement? « Le coworking possède une dimension sociétale », nous explique Philippe Morel, « Il représente une autre relation avec le travail. C'est avant tout l'aspect humain que les collaborateurs apprécient en venant travailler dans un espace de coworking. Convaincue que le bien-vivre au travail passe par les équipes, Nextdoor a souhaité encourager les rencontres entre les collaborateurs de différentes sociétés.

Les tarifs vont de 25 euros HT la journée à 300 euros mensuels pour un temps-plein en coworking, incluant 2h de salles de réunion et 200 reprographies. Les sites enregistrent un taux de remplissage record et ont dû établir une liste d'attente. Avec un chiffre d'affaires multiplié par 5 et 9 sites prévus en 2017, Nextdoor prouve que l'avenir des entreprises se trouve dans les lieux de travail alternatifs.



CONTACT
Nextdoor
https://www.nextdoor.fr/
https://www.facebook.com/NextdoorPourTravaillerAutrement



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2017 à 12:26 :
Le nombre de « tiers-lieux » de ce type qui ouvrent à Paris en ce moment est impressionnant (WeWork et autres) ! Pourtant l’environnement co-working n’est pas adapté à tout le monde. Certaines personnes ne peuvent pas travailler dans de telles conditions de bruit et de mouvement permanent. Une bonne alternative consiste à louer un appartement (et on a le choix vu le nombre de logements vides entre 9h et 19h). Certains sites comme Space & You (www.spaceandyou.fr) proposent déjà ce type de service entre particuliers. C'est une manière de travailler hors de chez soi (les freelances ont souvent besoin de sortir un peu de chez eux...d'où le succès des espaces de co-working d'ailleurs...). On peut en plus bénéficier d'un coin cuisine, de sanitaires, d'un salon pour les réunions, etc. C'est une bonne manière d'éviter l'open-space ! et souvent bien moins cher que de louer un bureau institutionnel.
Réponse de le 10/04/2017 à 15:34 :
Le tout n'est pas d'avoir un local, il faut quelqu'un pour l'entretenir et surtout, pour l'animer. Les coworkers doivent pouvoir se concentrer uniquement sur leur travail, ce qui n'est pas possible dans le cas d'une simple colocation car cela génère nécessairement de l'entretien et de la paperasse. La colocation permet de réduire les frais, mais offre peu d'interaction.
Wework et Next door portent de beaux projets, mais leur taille les éloignent que ce que doit réellement être un coworking. Les prix sont dans certains cas loin d'être accessibles au plus grand nombre, et le taille de la communauté rend impossible les vraies interactions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :