Bandeau paroles d'experts

Spendesk réinvente la carte bancaire et abolit la note de frais pour les PME

 |   |  377  mots
Spendesk : une nouvelle manière de gérer les moyens de paiement.
Spendesk propose une nouvelle façon de gérer les dépenses de ses équipes sans prêter sa carte affaires, ni faire de notes de frais. Après validation, les collaborateurs ont accès à des cartes prépayées Mastercard, virtuelles ou physiques. Une solution simple et efficace qui fait gagner du temps aux salariés et aux responsables financiers.

La startup fintech a déjà réuni plus de 300 clients et 3000 utilisateurs qui ont réalisé presque 13 millions d'euros de dépenses à travers la plateforme. Spendesk propose une solution en ligne qui permet de fournir des cartes de paiement virtuelles et physiques à ses collaborateurs et d'en contrôler l'usage. Les responsables financiers suivent ainsi les dépenses et achats de l'entreprise en temps réel, ils sont sûrs de récupérer 100% des factures et ne traitent plus de notes de frais.

« La vraie innovation, ce n'est pas la carte en elle-même », explique Rodolphe Ardant, cofondateur et CEO de Spendesk, « mais la façon dont nous y avons intégré le contrôle et toutes les exigences nécessaires à l'entreprise lors de l'engagement d'une dépense : validation préalable, ajout automatique de la facture, calcul de la TVA... ». La startup propose à ses clients un abonnement mensuel qui dépend de la taille de l'entreprise et de son usage de l'outil, pouvant aller de 19 à quelques centaines d'euros par mois, alors que le coût d'une gestion classique des dépenses est estimé à 1200 euros par mois pour une PME de 50 personnes.

Spendesk a développé une nouvelle manière de gérer les moyens de paiement en entreprise, domaine qui n'avait pas été renouvelé depuis 20 ans. Les paiements par carte représentent en effet un vrai problème qui n'est pas adressé par les banques : les équipes financières s'arrachent souvent les cheveux pour savoir qui a payé quoi à la fin du mois et pour retrouver les factures. Du côté des employés, ils doivent avancer l'argent puis se faire rembourser après avoir soumis leurs notes de frais, ou se retrouvent bloqués au moment de faire un achat en attendant de retrouver la carte bancaire de l'entreprise. Spendesk leur rend leur autonomie, permettant aux entreprises de se mettre en adéquation avec les usages professionnels d'aujourd'hui.

Avec une solution leader sur le marché européen et une récente levée de fonds de 2 millions d'euros, Spendesk prévoit de croître très vite, notamment en France, au Royaume-Uni et en Allemagne.

CONTACT
Consultez le site de Spendesk pour plus de renseignements sur leur solution de gestion des dépenses en entreprise.
Twitter
Facebook
Linkedin

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :