Construction : plus résistant que le pin, le hêtre sort du bois

 |  | 714 mots
Lecture 4 min.
L'entreprise Manubois a mis au point une nouvelle technique de lamellé collé qui lui permet de proposer des pièces de grosse section et de grande longueur.
L'entreprise Manubois a mis au point une nouvelle technique de lamellé collé qui lui permet de proposer des pièces de grosse section et de grande longueur. (Crédits : Manubois)
La forêt française est composée à près de 80% de feuillus mais la construction utilise majoritairement des résineux souvent importés. Epaulé par l’interprofession bois, le groupe normand Lefebvre veut encourager le recours au hêtre : une essence noble qui, une fois traitée, peut constituer une alternative aux structures en béton ou en métal.

Il est l'autre roi des forêts derrière le chêne. Moins prisé que son cousin, le hêtre recouvre plus de la moitié de nos espaces forestiers. Homogène, il est apprécié des fabricants de mobilier et des décorateurs d'intérieur. Le secteur de la construction, en revanche, lui préfère l'épicéa moins onéreux et plus normé.

« Le hêtre est sous valorisé et sous exploité alors que l'on valorise fortement des essences de moindre qualité », déplore Maxime Castel, chargé de développement au sein de l'entreprise Manubois, filiale du groupe Lefebvre implanté aux Grandes Ventes en Seine-Maritime au cœur d'une des plus importantes hêtraies de France (500 collaborateurs - 55 millions d'euros de chiffre d'affaires).

"Une densité hors du commun"

C'est précisément pour trouver de nouveaux débouchés à cette essence que...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2021 à 15:28 :
Le pin utilisé en France est le pin des landes, mais ne sert que comme décoration. Les charpentes en pin proviennent du Canada et surtout de Pologne, On utilise aussi pour les poinçons des charpente du chêne. Le hêtre est très cher et sert (Enfin servait) pour la construction de copies de meubles Luis XV, Louis XVII et empire principalement.
En tant que ex architecte, pour les grandes structures j'utilisais pour les salles de sports, des charpentes en lamellé collé de pin. Je doute que le hêtre puisse remplacer pin au niveau coût pour ce qui est du lamellé-collé.
a écrit le 03/02/2021 à 13:38 :
la construction utilise majoritairement des résineux souvent importés.
Alors qu'on dispose du plus grand massif forestier cultivé d'Europe. Go figure...
a écrit le 03/02/2021 à 11:13 :
Le Hetre, noble espece, mais subit une maladie mortelle (cortical),
Le hetre est un bois dur, difficile a travailler, demande 80 ans pour arriver a maturite, alors que le sapin demande 25 ans, le hetre est donc 2x a 3x plus cher.
a écrit le 03/02/2021 à 8:27 :
En effet se diriger vers le hêtre plutôt que ces résineux poussant normalement dans les endroits très pauvres comme les montagnes ou les bords de mer, serait une sacrée évolution.

Et on le voit bien partout ou l'homme a fait pousser des champs de sapins dans nos régions tempérées, je pense au Douglas qui a été une énorme mode pendant très longtemps, tellement que nombreux sont abandonnés, nous y voyons les hêtres petit à petit reprendre naturellement du terrain sur les sapins.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :