Des milliards pour redynamiser l'économie, des miettes pour la transition verte ?

 |   |  1000  mots
+ 1,5 °C : Limite du réchauffement climatique fixée par les accords de Paris et qui paraît déjà inatteignable !
+ 1,5 °C : Limite du réchauffement climatique fixée par les accords de Paris et qui paraît déjà inatteignable ! (Crédits : CC / Pixabay)
FACE A LA CRISE. Afin de sortir de la récession, des montants gigantesques ont été mobilisés. Mais la part dédiée à la la lutte contre le réchauffement reste très insuffisante, malgré l'urgence.

Les chiffres donnent le tournis. 750 milliards d'euros par-ci, 540 milliards d'euros par-là en Europe. Et 2.000 milliards de dollars (1.780 milliards d'euros) aux États-Unis. Ou encore 3.600 milliards de yuans (450 milliards d'euros) en Chine. Ces derniers mois, les États ont promis de mobiliser des sommes colossales, et inédites, pour voler au secours de leurs économies, stoppées net par la propagation rapide du COVID-19. Après l'urgence s'ouvre désormais le temps de la relance. Et avec lui, une question primordiale : doit-il aussi chercher à accélérer la transition énergétique ?

Les enjeux sont connus. Pour atteindre les objectifs fixés en 2015 par les accords de Paris sur le climat, dont le plus ambitieux vise à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C par rapport à la période préindustrielle, les plus grandes économies mondiales doivent fortement réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. La crise sanitaire a illustré l'ampleur des efforts nécessaires pour y parvenir.

« Il faudrait les effets d'un Covid-19 qui s'ajoute chaque année », souligne Gérald Maradan, le directeur général de la société de conseil EcoAct.

Si l'objectif de 1,5 °C apparaît déjà inatteignable, rester sous la barre des 2 °C demeure encore possible,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2020 à 1:29 :
J'espère qu'il y aura un gros financement de la filière Thorium en lieu et place des EPR 2...
a écrit le 20/07/2020 à 14:20 :
il me semble que les 1,5° c'est déjà du passé, informez vous mieux des milliers de scientifiques ont appelés à cesser de faire croire à des fadaises. Ce système ne veut pas se remettre en cause donc les conséquences seront désastreuses comme prévu. Ah, au fait elle augmente toujours la bourse, sinon à quoi bon ?
a écrit le 20/07/2020 à 13:14 :
La seule action îndispensable c'est le substitut au pétrole au charbon , la guerre du feu depuis la nuit des temps . L' HYDROGÈNE .
a écrit le 20/07/2020 à 10:33 :
"750 milliards d'euros par-ci"

Heu... faites attention quand même on est en UERSS hein, à savoir c'est pas encore voté ! ^^
a écrit le 20/07/2020 à 9:55 :
Nous n'allons pas nous ruiner pour cette transition verte pendant que le reste du monde ne fait rien. De plus avec nos belles règles européennes, il est impossible d'exiger que ce soit des travailleurs français qui fassent le travail. Même si ce sont des entreprises françaises qui ont les contrats, elles feront venir des travailleurs détachés comme pour le déploiement de la fibre.
Réponse de le 21/07/2020 à 1:31 :
Les gros bataillons de travailleurs détachés sont dans l'agriculture...
a écrit le 20/07/2020 à 7:41 :
test delai moderation

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :