En Bourgogne, Bordet investit 2,5 millions d’euros dans le charbon actif

 |  | 674 mots
Lecture 4 min.
l'industriel certifié Haute performance environnementale, produit toujours des charbons de bois 100% made in France, issus du circuit court et d'une extrême pureté.
l'industriel certifié "Haute performance environnementale", produit toujours des charbons de bois 100% made in France, issus du circuit court et d'une extrême pureté. (Crédits : Bordet)
L’entreprise Bordet, carbonisateur depuis 160 ans à Leuglay, en Bourgogne, accélère sa transition vers les marchés de la chimie verte et de l’électrochimie. Objectif : développer le charbon actif, matériau à très haute technicité.

Qui a dit que le charbon n'était qu'un matériau basique, noir et salissant ? Fertilisation des sols naturels, purification de l'eau, séparation des gaz, cosmétologie, ou encore stockage de l'hydrogène par adsorption sur charbon actif... Autant de nouvelles applications innovantes du charbon qui se dessinent à un proche horizon.

Le groupe Bordet s'est lancé dans ce virage depuis 2016. En 2020, l'industriel peut s'enorgueillir d'avoir augmenté son chiffre d'affaires de 40% par rapport à l'année précédente, qui s'élève désormais à 4,2 millions d'euros. C'est le résultat d'une stratégie impulsée par son président, Cyril Flores, qui souhaite mener l'entreprise vers de nouveaux marchés à haute valeur ajoutée tout en accompagnant la transition écologique.

Modification des marchés

Certains marchés sont en effet plus favorables dans cet environnement compliqué. « Cette progression s'explique par une modification progressive de nos marchés, vers des produits à plus haute technicité et une capacité de rentabilité plus intéressante », indique Cyril Flores. La transformation de l'entreprise s'accompagne de contrats signés avec des grands comptes au cours des dernières années, et de trois recrutements l'année dernière : deux ingénieurs et un doctorant, en complément des techniciens sur site.

Plusieurs projets d'investissements sont prévus à court et moyen termes. Le plus important est celui de près de 2,5 millions d'euros pour optimiser les outils industriels qui accompagneront le marché du charbon actif. Actuellement, quatre producteurs de charbon à combustion se partagent le marché français avec des systèmes différents, mais propres. « Nous sommes le seul acteur en France à produire du charbon végétal activé dès le premier cycle », précise Cyril Flores. La plupart des autres acteurs du marché produisent du charbon à combustion, mais celui-ci est activé sur un autre site (ce qui le rend très énergivore). « Nous activons le charbon en même temps que nous le produisons », poursuit-il. Le charbon actif permet de toucher divers marchés, grâce à ses propriétés absorbantes et de séquestration du carbone. Par exemple, en cosmétologie, en agriculture, en complément alimentaire, etc. « Le charbon actif est utilisé pour filtrer les impuretés, les métaux lourds, les pesticides que ce soit dans un environnement aqueux ou dans l'air. Il devient alors un matériau à haute technicité », souligne Cyril Flores.

Des portes s'ouvrent à l'international

Si jusque-là l'exportation des charbons à combustion chez Bordet était très faible - la France ne produit pas assez de charbon pour sa propre consommation, donc nul besoin d'exporter -, le nouveau marché du charbon actif lui ouvre des portes à l'international. « Plus nous allons vers des produits à haute technicité, plus nous sommes en capacité d'aller à l'export », confie Cyril Flores.

Eric Aubry

Vers une société à mission

Outre ce repositionnement vers le charbon actif depuis 2016, l'industriel certifié "Haute performance environnementale", produit toujours des charbons de bois 100% made in France, issus du circuit court et d'une extrême pureté. Le carbonisateur situé au cœur du parc national de forêts se fournit dans un rayon de 100 km avec des sous-produit de l'exploitation forestière. Sa technologie unique, Carboépuré®, permet de fabriquer en circuit fermé (cogénération), et pratiquement sans impact sur l'environnement, des charbons de bois - et désormais des charbons actifs - au taux de carbone fixe très élevé.

À travers ses actions en matière de R&D (notamment sur le Biochar pour le domaine agricole) et de production de charbon à combustion et charbon actif, Bordet envisage de se transformer en société à mission afin d'affirmer ses engagements en matière de développement durable. « Nous sommes dans un environnement qui nous pousse à écrire une nouvelle histoire et à rentrer dans cette nouvelle mission, accompagné par les acteurs de la Région, et à plus petite échelle, par tous les acteurs de la société, du technicien jusqu'aux chercheurs », s'enthousiasme le dirigeant. Bordet prévoit d'ailleurs de nouveaux recrutements dans les mois à venir que ce soit pour la production, la R&D ou encore les fonctions support.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :