Financement : comment GwenneG s’engage dans les projets à impact

En mai, le projet d’installation de la plus grande centrale solaire bretonne (38 000 panneaux) a bouclé une collecte d'un million d'euros en un temps record. Ce succès local a conforté GwenneG dans le choix de s’engager sur le segment des obligations vertes pour favoriser les projets liés à la transition agricole et aux énergies renouvelables. La plateforme bretonne de financement ouvre un bureau à Brest pour appuyer plus d'innovations.

4 mn

Pour le projet hydrolien porté par Morbihan Hydro Énergies dans le Golfe du Morbihan, qui prévoit d’immerger deux hydroliennes à la fin 2022, l’impact sera mesuré grâce au pourcentage d’énergie renouvelable produit localement avant et après la mise en route des installations.
Pour le projet hydrolien porté par Morbihan Hydro Énergies dans le Golfe du Morbihan, qui prévoit d’immerger deux hydroliennes à la fin 2022, l’impact sera mesuré grâce au pourcentage d’énergie renouvelable produit localement avant et après la mise en route des installations. (Crédits : GwenneG)

Au printemps dernier, le groupe Marc Énergies, basé à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine) a fait appel à la plateforme bretonne de financement participatif GwenneG pour financer l'installation d'un parc de 38 000 panneaux photovoltaïques entre Bruz et Pont-Péan. Ce projet de centrale solaire de 20 hectares (la plus grande en Bretagne) a pour objectif d'alimenter en électricité 5.000 foyers par an dès la rentrée 2021. Fixée à un million d'euros, la collecte a été quasiment bouclée en quinze jours courant mai : les habitants et investisseurs de Bruz et Pont-Péan ont participé pour plus de 900.000 euros. Ceux de l'Ille-et-Vilaine ont pris le relais et financé le reste, pour environ 100.000 euros.

« L'engouement des habitants sur ce projet de centrale solaire, c'est du jamais vu en France ! Aujourd'hui, les citoyens bretons sont de plus en plus nombreux à être impliqués dans le financement de projets locaux à impact positif sur l'environnement » assure Karim Essemiani, qui ajoute que la crise du Covid-19 a accéléré la prise de conscience.

Le fondateur et président de GwenneG se trouve donc conforté dans son ambition d'orienter l'activité de la plateforme de financement vers le développement durable à travers des projets à impact social et environnemental. La plateforme bretonne de financement poursuit la collecte du projet Morbihan Hydro Énergies et s'engage auprès du PIA Terres de Sources.

10 millions d'euros de collecte annuelle en obligations vertes

Avec un objectif de collecte annuelle de 10 millions d'euros en obligations vertes dès 2021, GwenneG envisage de se concentrer à 90% d'ici à 2022 sur les projets régionaux dans les domaines des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique et des transitions agricoles et agro-alimentaires.

« Depuis notre lancement en 2015 nous mobilisons les acteurs locaux pour financer les entreprises régionales et l'économie réelle en participant à la création et au maintien des emplois sur le territoire. Plus de 43 millions d'euros ont ainsi été collectés au profit de plus de 120 entreprises régionales et de plus de 1.200 emplois », explique Karim Essemiani. « Le financement de projets locaux à impact positif pour le territoire a toujours été au cœur de l'ADN de GwenneG ».

Chaque nouveau projet vert devra respecter des critères spécifiques d'analyse et de suivi afin de garantir la transparence sur l'utilisation des fonds et de mesurer l'impact du projet sur l'environnement et le territoire.

« Pour le projet hydrolien porté par Morbihan Hydro Énergies dans le Golfe du Morbihan, qui prévoit d'immerger deux hydroliennes à la fin 2022, l'impact sera mesuré grâce au pourcentage d'énergie renouvelable produit localement avant et après la mise en route des installations », détaille Karim Essemiani.

Issu de la collaboration de la SEM 56 Énergies avec l'entreprise brestoise Sabella, ce projet de ferme pilote affiche à terme un potentiel représentant 9% de la consommation électrique des 120.000 habitants répartis dans les vingt-six communes du Golfe.

L'hydrolien suscite visiblement moins d'opposition que l'éolien : toujours en cours, la collecte a déjà atteint son objectif de 500.000 euros. 50% ont été souscrits par les habitants.

Protection de la ressource en eau et meilleures pratiques agricoles

La gestion durable des ressources naturelles vivantes et des sols fait aussi l'objet d'une attention particulière. Le programme d'investissement d'avenir (PIA) Terres de sources est ainsi porté financièrement par GwenneG via une enveloppe globale sur 10 ans de 25 millions d'euros.

Dédié à la transition agricole et écologique et initié par Eau du Bassin Rennais, il vise à renforcer la protection de la ressource en eau et à développer de nouvelles filières agricoles et alimentaires.

GwenneG accompagnera les entreprises dont les produits et services offrent de meilleures pratiques agricoles et d'élevage pour la protection de la ressource en eau.

Dans le cadre d'une levée de fonds de 6,3 millions d'euros, la société finistérienne Antofenol, qui propose aux agriculteurs une solution d'éco-extraction végétale pour la production d'une solution de bio contrôle 100% naturelle, va bénéficier d'un apport en fonds propres de 2.5 millions d'euros du PIA.

« De nouveaux projets seront annoncés d'ici à septembre dans les domaines de la transition agricole et des énergies renouvelables » ajoute Karim Essemiani. Après Rennes, GwenneG ouvre un bureau à Brest pour être au plus près des projets qui émergeront, notamment des entreprises présentes sur le polder EMR du port de Brest.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 05/07/2021 à 9:57
Signaler
L'installation de parcs éoliens offshore et hydrolienne ne va pas assez vite dans le pays qui a le deuxième domaine maritime mondiale, on est ridicule encore une fois du fait de décideurs momifiés au sein de ce conservatisme destructeur.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.