Le « moins de voitures » à Paris atteint-il ses limites ?

 |   |  1744  mots
Photo prise lors de la grève RATP du 13 septembre 2019 contre la réforme des retraites.
Photo prise lors de la grève RATP du 13 septembre 2019 contre la réforme des retraites. (Crédits : Reuters)
Fermeture des voies sur berges, pistes cyclables bidirectionnelles : la mairie de Paris a mené une politique très volontariste de réduction de la circulation automobile. Avec des succès, mais au risque de la saturation des transports publics.

Vases communicants ? À quelques jours d'intervalle, deux chiffres sont venus frapper les esprits de tous ceux qu'intéresse la question de l'évolution des mobilités en Île-de-France, sujet de polémiques et d'énervement tant des automobilistes que des usagers des transports en commun. D'un côté, la fréquentation des transports publics parisiens a augmenté de 5 % entre 2013 et 2018, selon une enquête du Parisien basée sur les données de la RATP... Soit un trafic supplémentaire de 220.000 passagers par jour ! Deux jours plus tard, Île-de-France Mobilités publiait son « Enquête Globale Transport » et nous apprenait qu'entre 2010 et 2018 les déplacements en voiture avaient diminué de 4,7 % en Île-de-France.

Faut-il voir dans ces deux chiffres un rapport de causalité ? La baisse du trafic automobile signifie-t-elle une mobilité plus qualitative, ou traduit-elle simplement une mobilité motorisée plus contraignante ? Il se pourrait que la deuxième réponse soit la plus plausible, puisque d'après les chiffres publiés par Le Parisien, la hausse de la fréquentation du métro reflète une très forte saturation de celui-ci. Jusqu'à quatre passagers par mètre carré, et des métros bondés jusqu'à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2019 à 19:59 :
La France rêve depuis 20 ans d'arriver à 2 % de croissances.
Chez nous il y a seulement la dette qui augmente.
a écrit le 26/11/2019 à 13:57 :
Quand on a une telle concentration de station de métro au km2 (la plus importante au monde, oui oui), on n'a pas besoin de prendre sa voiture. Pourquoi Hidalgo n'a jamais eu l'intelligence de voir ce qui se pratique à Londres ? Il faut des péages urbains (excepté pour taxis et professionnels), qui pourront financer des parkings conséquents à chaque terminus de métro et RER. S'en prendre aux automobilistes OK, mais c'est très insuffisant. Et ça ne solutionne pas tout.
Réponse de le 26/11/2019 à 19:39 :
Le péage de londres ne couvre que 43 kilomètres carrésne fraction de londres peuple de seulement 150 0000 habitant. Paris et londres sont difficiles a colparer londres etant moins dense et c est pas le meme urbanisme.Néanmoins le peage de londres se reduit à ce qu on pourrait qualifier d hyper centre. On est très loin d un péage à l échelle de paris intra-muros murs et ses 2.2 millions d habitants
a écrit le 26/11/2019 à 13:54 :
Entendu qu'au Japon,seules les petits véhicules avaient droit de cité dans les grandes villes.Simple et de bon sens
Réponse de le 26/11/2019 à 19:35 :
Les plombiers et autres artisans ou acteurs de travaux apprecueront
a écrit le 26/11/2019 à 13:29 :
Seulement 5 % des déplacements s'effectue en voiture dans Paris et les voies sont déjà saturées.
Que préconise-t-on ? Remettre plus voiture sur la voie ? Élargir les rues ? Détruire des bâtiments pour laisser plus de place à l'automobile ?

Ne renversons pas la logique, c'est le sous investissement en transport en commun en particulier sur les radiales de la région IdF que nous payons aujourd'hui. Le grand Paris arrive bientôt : il va diminuer le traffic intra-muros lié aux transports de banlieue à banlieue et offrir des vraies solution pour ces déplacements radiaux. Il sera inutile de passer par Châtelet pour aller de la Défense à Saint Denis.
a écrit le 26/11/2019 à 13:02 :
Paris est devenu un enfer, laid et sale, engorgé, pollué par les véhicules englués dans les embouteillages provoqués par les rétrécissements, une vaste poubelle de vélos abandonnés, de patinettes jetées, et d'ordures qui stagnent entre les potelets ridicules, de rues transformées en chemin vicinaux, d'autoroute à pédales sur lesquelles il n'y a quasiment aucun deux roues pendant que le trafic s’agglutine à côté comme une mare de déchets, dévorant des heures de travail à faire du surplace.. Cerise sur le gâteau, les trottoirs sont devenus dangereux pour les piétons en raison des vélos,patinettes, et autres planches, qui n'ont pas envie de se faire écraser sur la chaussée. C'est totalement n'importe quoi, ce n'est pas de l'aménagement, c'est de la destruction en bande organisée.
Réponse de le 27/11/2019 à 9:25 :
Oui ! Mais on ne marche pas dans des bouses de vaches !
a écrit le 26/11/2019 à 11:18 :
La réalité est simple, il y a de plus en plus de monde (trop) dans la capitale tout simplement.
L'extension des lignes de Métro historiques hors du périphériques à accentué le phénomène. L'exploitation en fourche n'arrange pas les choses.
La semaine dernière j'ai du prendre ma voiture dans Paris (Bien obligé cause livraison ...) : Insupportable ! Porte d'Italie #?!!!!! Tram, Trotinettes, pietons, Motos un bord... indescriptible. C'est sans solution. Trop de monde c'est tout.
Ce système ne fonctionne plus.
Je laisse donc ensuite ma voiture à l'Hotel, pour prendre le Métro les jours suivants....
Panne electrique ligne 7 , 1 h de retard après quatre passages de rames bondées
et la suée qui va avec ... Fréquence trop basse de passage ( 7mn) 14 mn si on va au terminus d'une fourche. Ligne 6, un suicide, ligne 8 un evanouissement etc etc un enfer je vous dis ...
Seule solution, Augmenter le débit de Métro, la régularité, rallonger les rames et les stations. Le flux de personnes est devenu trop important, tout les tuyaux sont trop petits.
C'est comme çà, c'est factuel.
a écrit le 26/11/2019 à 10:46 :
Non! Si vous comparez Paris à Amsterdam , à Amsterdam le vélo est prioritaire à paris il est à peine toléré. La politique d'Hidalgo c'est de l’affichage . Mais évidement les bagnoleurs trouvent que c'est déja trop! N'est ce pas M. Bourrassi?
Réponse de le 26/11/2019 à 19:43 :
Amsterdam cette ville musee qui est 4 fois moins dense que Paris n abrite pas la plupart des ministères qui sont à la Haye et donc cumule moins de fonctions et d emplois que paris?la liste des différences zst longue mais comparer amsternum à paris est ridicule.vous pouvez aussi comparer avec franc fort tant que vous y êtes c est truffe de pistes cyclables mais y a souvent 2 fois 2 voies dans la rue pour les voitures.les ries sont très larges et y a de la place pour tout le monde
a écrit le 26/11/2019 à 8:41 :
Votre article commence très bien et vu la bêtise pathologique de nos dirigeants de leur rappeller la réalité ne peut que leur faire du bien afin de leur faire comprendre qu'ils ne sont pas là que pour détourner l'argent public au profit de leur réseau.

"Ah bon parce qu'on a des transports publics !? Incroyable !"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :