Walmart défie (encore) Amazon avec son service de livraison

 |   |  394  mots
Si Walmart affiche une hausse de 12% de ses bénéfices au dernier trimestre 2014 soit 4,97 milliards de dollars, le groupe veut poursuivre son expansion sur le segment du e-commerce.
Si Walmart affiche une hausse de 12% de ses bénéfices au dernier trimestre 2014 soit 4,97 milliards de dollars, le groupe veut poursuivre son expansion sur le segment du e-commerce. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le numéro un mondial de la distribution s'apprête à tester dès cet été un service de livraison aux Etats-Unis, sans en préciser la durée.

L'affrontement entre le géant du e-commerce Amazon et le champion de la distribution Walmart n'est plus une surprise. Cette fois, Walmart a annoncé le lancement de son propre service de livraison pour concurrencer Prime, l'offre de son rival. Et l'attaque se fait d'abord sur le prix: 50 dollars contre les 99 dollars proposés par Amazon.

Un service de livraison à l'essai

Le service ne sera accessible que sur invitation pour les clients qui réalisent leurs achats sur la plateforme électronique. Walmart assure que les livraisons s'effectueront en trois jours au maximum, et que plus d'un million de produits (ordinateurs, électroménager ou encore jouets) pourront être livrés. Le groupe américain a fait savoir qu'il n'exclut pas d'élargir son offre et de  proposer des vidéos gratuites et de la musique en streaming comme le fait déjà Amazon. L'option est envisageable : depuis 2010, Walmart est propriétaire du distributeur de vidéos en ligne Vudu. Mais, Ravi Jariwala, un des portes paroles de Walmart précise que à l'AFP, que le service du groupe évoluera en fonction des retours des clients.

Offensive du groupe sur le numérique

En octobre 2014,  le groupe avait annoncé qu'il allait consacrer entre 1,2 et 1,5 milliard de dollars aux investissements dans le commerce en ligne pour l'exercice 2015/2016. Pour renforcer sa stratégie de développement, Walmart a acquis des startups spécialisées dans l'analyse de données et le marketing en ligne pour attirer davantage de consommateurs. Cette année, son PDG Walmart Doug Mc Million a assuré vouloir développer le web en doublant le nombre d'articles à vendre sur le site soit 10 millions. Walmart teste aussi un service d'épicerie en ligne, tout comme Amazon qui propose des produits alimentaires depuis 2013.

 Le commerçant de l'Arkansas poursuit sa guerre

 Ce n'est pas la première fois que Walmart s'en prend à Amazon. En 2009, il s'attaque au livre, l'activité historique de son concurrent et  propose en précommande les meilleures ventes du moment à prix cassé (10 dollars au lieu de 20). Le titan du e-commerce réplique avec un prix à 9 dollars. Il s'est également imposé en proposant de la musique en ligne, histoire de faire de l'ombre à Amazon et ITunes. En 2012, Walmart avait décidé d'exclure de ses rayons les tablettes Kindle de son concurrent. Une façon de lui faire comprendre que la concurrence n'est pas la bienvenue...

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :