« Pari perdu »

 |   |  735  mots
Arturo Mas a raté dArtur Mas, le leader de Convergencia i Unio (CiU), dimanche soir. Son parti est passé  de 62 à 50 sièges au parlement catalan.Copyright Reuters
Arturo Mas a raté dArtur Mas, le leader de Convergencia i Unio (CiU), dimanche soir. Son parti est passé de 62 à 50 sièges au parlement catalan.Copyright Reuters
Chaque jour, la Tribune propose une chronique que lui inspire l'actualité.

Arturo Mas a raté dimanche son pari. Le leader de Convergencia i Unio (CiU), la première formation de la coalition qui dirige la Catalogne, et avait réuni des millions de personnes en septembre dans les rues de Barcelone en faveur de l'indépendance, n'obtiendra pas la majorité absolue des 135 sièges que compte le parlement catalan , l'objectif qu'il s'était fixé. Pire, selon des résultats provisoires, il perdrait 12 sièges sur les 62 qu'il détenait, et c'est ERC (Esquerra Republicana de Catalunya), le parti « catalaniste » de gauche radical qui va doubler ses sièges (21 au total) et devenir le grand gagnant de la soirée...

Si le référendum sur l'autonomie, c'est-à-dire l'indépendance de la Catalogne, se tiendra bien dans les prochaines années, il est moins assuré que les Catalans veuillent dans leur majorité rompre leurs liens avec Madrid. La grave crise que traverse l'Espagne affecte aussi leur région, une des plus riches du pays avec un PIB représentant quelque 20% du PIB espagnol: par habitant, il est compris entre 25.100 euros et 28.000 euros par an (en 2011) tandis qu'il est inférieur à 19.000 euros en Andalousie. Arturo Mas veut obtenir la maîtrise du budget catalan et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :