Riches, budget européen, le campus "Technicolor", le projet Notre-Dame des Landes...

 |   |  456  mots
Liliane Bettencourt,  première actionnaire du groupe L'Oréal, est la femme la plus riche de France. Copyright Reuters
Liliane Bettencourt, première actionnaire du groupe L'Oréal, est la femme la plus riche de France. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pourquoi les riches suscitent-ils tant d'animosité en France, alors qu'ils contribuent par de nombreux aspects à l'économie ? Le Monde a enquêté en leur donnant la parole. L'économiste Jacques Sapir analyse les raisons du désaccord entre les leaders européens sur le montant de l'enveloppe du budget de l'Union européenne. Et les autres liens sélectionnés par la Tribune.

Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l'actualité.

Riches à pleurer : pourquoi tant de haine ?  Industriels, financiers, patrons CAC 40, sportifs, marchands d'arts... Le Monde est allé à la rencontre des très riches pour leur demander comment ils se sentent dans la société française, et analysent l'animosité à leur égard.

Budget : le triple échec européen. L'économiste Jacques Sapir revient sur son blog Russeurope sur l'impasse dans laquelle se sont embourbés les Européens dans leurs négociations sur le budget 2014-2020. Il explique que la construction européenne vient de subir un triple échec : économique, politique et symbolique.

Au « campus » Technicolor, l'innovation made in France. Le Nouvel Observateur est parti en Bretagne, où Technicolor a inauguré son « campus technologique ». Reportage sur le lieu où on invente le futur de l'image, sur fond de restructuration et de conflit social.

Notre-Dame des Landes : un projet dispensable? Sur son blog, Pierre Deruelle démontre avec panache et ironie pourquoi, selon lui, le futur aéroport est une absurdité.

Kosovo : des autoroutes...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2012 à 2:47 :
Les riches ont pris le boat people, on fait dans le radeau de la méduse. La récolte a été très mauvaise alors il faut payer le double...
a écrit le 25/11/2012 à 20:05 :
A propos de NDDL, rappelons que ce projet est surtout un non sens économique complet, et ceci pour des raisons très banales : la crise actuelle est d'abord un monstrueux choc pétrolier, celui du pic (maximum de flux, de débit), de production mondiale de pétrole.
Le trafic aérien va baisser dans les années à venir, déjà plus ou moins le cas.

A signer et relayer :
http://tribune-pic-petrolier.org/
Pour mémoire :
Pic de production US : 1970
Pic de production mer du Nord (UK + Norvège) : 2000
Pic de production Mexique : 2005

Site très pratique pour consulter les données historiques :
http://mazamascience.com/OilExport/
(chiffres BP par pays et régions)

Le niveau de "désinformation"(beaucoup par omission et maquillage) au sujet du pétrole est actuellement tout simplement hallucinant, mais cela ne date pas d'hier, voir par exemple :
http://petrole.blog.lemonde.fr/how-the-global-oil-watchdog-failed-its-mission
Réponse de le 26/11/2012 à 1:33 :
@yt75 : On a l'habitude de vous lire, vous êtes de tous les articles relatant de près ou de loin de NDDL, il faut systématiquement que vous nous rappeliez à quel point, selon vos dires, NDDL est un "non sens économique" ! C'est de la propagande version web des années 2010 ! A croire que vous soyez plus avisés que Vinci, qui a décidé de mettre plus de 400 M.EUR sur ce projet, donc à vous écouter les dirigeants de Vinci sont, soit des gens extrêmement généreux ayant décidé de construire cet aéroport pour la gloire, soit des idiots ne connaissant rien à la façon de gagner de l'argent. Vous voyez, moi je crois que ce n'est ni l'un, ni l'autre. Vinci ne s'aventure pas à la légère dans ce dossier, et leur but est naturellement de gagner de l'argent à terme. Ils ont comme partenaire la CCI de Nantes qui a géré l'aéroport de la ville depuis plus de 30 ans et l'a développé. C'est donc un partenariat solide et crédible. Alors, n'en déplaise à vos arguments, la crise actuelle n'est pas une crisé pétrolière mais une crise financière et monétaire. Et l'argument de la fin du pétrole, cela fait 20 ans qu'on l'entend, et il ne résonne que dans la tête de certains écolos adeptes de la décroissance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :