Modèle turc, sanctions, Hamon et les assureurs, exploitation des stagiaires : les Econolinks du jour

 |   |  463  mots
Copyright Reuters. Le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire a réussi à s'attirer les foudres des assureurs avec son projet de loi. A lire dans les Econolinks.
Copyright Reuters. Le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire a réussi à s'attirer les foudres des assureurs avec son projet de loi. A lire dans les Econolinks. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Depuis six jours, la tension monte en Turquie et le pouvoir de Racep Erdogan échoue à calmer la colère des jeunes. Le modèle truc tant vanté, que l'on présente comme la combinaison d'une grande stabilité politique et de performances économiques solides, aurait-il du plomb dans l'aile ? Pour le blog Taux zéro, cette crise révèle les limites d'une situation économique pas si idyllique. D'autant plus que la contestation est aussi une affaire de classes sociales, explique Le Figaro, tandis que Challenges donne le point de vue des patrons sur Erdogan et les manifestants. Néanmoins, le modèle turc continue à faire rêver à l'étranger, et notamment au Maghreb, raconte le site Econostrum. Au Liban, le secteur du tourisme s'affole devant les annulations de séjours et craint la fragilisation de tout un secteur, explique le quotidien L'Orient. Et les autres Econolinks du jour.

Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l'actualité.

Turquie : derrière les émeutes, les limites d?un...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/06/2013 à 23:09 :
Deja c'est pas racep mais recep et c'est pas truc mais turc vive le journal, et la Turquie et un exemple pas que pour le Maghreb mais pour l'Europe aussi car après la fahite des pays qui sont dans l'Europe sa crains qu'oi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :