Greenpeace contre Volkswagen, la saga se poursuit

 |   |  297  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Après ses parodies de films publicitaires lancées fin juin sur Internet pour stigmatiser l'action du constructeur allemand en matière de changement climatique, Greenpeace franchit un cap en envoyant des militants à l'assaut de concessions Volkswagen.

A la veille de l'ouverture du salon automobile de Francfort, Greenpeace ne désarme pas. Une soixantaine de concessions Volkswagen en Europe ont été envahies par des militants au cours du week-end, dont près de vingt en France. L'ONG poursuit ainsi son offensive contre le premier constructeur automobile européen (une voiture sur cinq vendue sur le Vieux continent sort de ses usines).

Cette opération fait suite à une initiative entamée au début de l'été dans le registre publicitaire. Profitant du succès sur Internet du film de Volkswagen "La force" parodiant Star Wars, diffusé lors du Superbowl (grand-messe du football américain) puisvisionné par quelque 42 millions d'internautes, Greenpeace a conçu deux "épisodes" soulignant "le côté obscur" de Volkswagen. L'ONG est déjà parvenue à rallier 370.000 "jedis" prêts à faire pression sur le deuxième constructeur mondial. Courroucée par l'inertie du constructeur allemand en matière de véhicules sobres en carburant, Greenpeace accuse même Volkswagen d'être un des lobbyistes les plus actifs à Bruxelles pour s'opposer au passage de - 20% à - 30% des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre européens d'ici à 2020.

Concernant l'automobile plus spécifiquement, le groupe allemand serait opposé, selon Greenpeace, à l'adoption de normes de performance énergétique des véhicules plus strictes. L'ONG reproche au constructeur de dépenser des fortunes en communication pour masquer son inaction en matière d'environnement. Il disposerait bien de technologies très économes en carburant mais n'en équiperait que 6% de sa production, des modèles vendus en outre à des prix dissuasifs.

Pendant ce temps, son concurrent BMW vient d'être couronné pour la septième année consécutive "constructeur le plus performant au monde en termes de développement durable" dans l'indice Dow Jones.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2011 à 8:53 :
@XX: meme chose pour seat!!! moteur volant et embrayage deffectueux en 3 ans!!!
vw se fiche des clients!!!

n'acheter pas leur caisse!!
a écrit le 12/09/2011 à 17:30 :
touran volkswagen!!!! du vol!!!
serrure porte arrière affectueuse au bout de 30 000 km ....vitre porte qui tombe toute seule à cause d'une piece plastic fragile....tout ça a lieu sur des tas de touran depuis 2005 et vw ne veut rien entendre et rappeler les voitures...prix serrure 600 euros avec main d'oeuvre un scandale n'acheter plus rien vw

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :