"Le besoin de plates-formes standardisées, capables d'accueillir de nouvelles applications, se fait sentir"

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Entretien avec Pierre Tournassoud, vice-président marketing et stratégie, industries stratégiques d'Alcatel-Lucent

Quel rôle Alcatel-Lucent peut-il jouer sur le marché des smart-grid ?

En tant qu'acteur de l'Internet et des télécoms, nous avons développé des technologies IP (Internet Protocol) qui s'appliquent parfaitement aux besoins des réseaux intelligents. Alors que les électriciens utilisaient des technologies de communications propriétaires, le besoin de plates-formes standardisées capables d'accueillir de nouvelles applications se fait sentir. En tant qu'intégrateur de systèmes, nous proposons un mix de technologies (IP, optique, radio...) et de services.

Etes-vous déjà présents sur ce marché ?

Aux Etats-Unis, où les besoins pour des réseaux performants sont criants, nous participons à de nombreux projets. Certains de nos clients affichent des retours sur investissement de trois à quatre ans grâce aux gains qu'ils réalisent sur la gestion des pannes et l'efficacité du réseau. Nous sommes aussi présents en Australie, Corée et Nouvelle-Zélande.

Quelles sont les caractéristiques du marché européen ?

Nous sommes présents en Europe auprès des opérateurs de réseaux d'électricité. Au niveau de l'investissement global, l'aspect compteur intelligent a tendance à prendre le pas sur le reste. Or seule une vision de bout en bout du réseau permet d'intégrer une part importante d'énergies renouvelables et d'équilibrer la production et la consommation au niveau local. Nous attendons beaucoup du marché européen, notamment en France où des acteurs comme Alstom Grid et Schneider Electric sont des partenaires naturels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :