Avec Eole Water, l'air se change en eau en un tour d'éolienne

 |   |  264  mots
copyright Eole Water
copyright Eole Water
Une petite île des Caraïbes. C'est dans ce cadre délicieux que Marc Parent avait la chance de vivre il y a quelques années. Le vrai bonheur ?

A une petite exception près : la rareté de l'eau potable. De retour en France, Marc Parent, fondateur d'Eole Water, a donc décidé de plancher sur un système innovant pour garantir l'approvisionnement en eau des sites isolés. Baptisé « Water Maker System », son procédé intègre - dans un même appareil - une éolienne couplée à un climatiseur. Une solution autonome qui permet de transformer l'air en eau grâce à la condensation. « C'est une technologie propre car elle n'utilise que de l'air et du vent précise Thibault Janin, directeur Marketing d'Eole Water. Elle apporte surtout une nouvelle approche décentralisée de l'eau qui n'existe pas aujourd'hui ».

 

1000 litres par jour par et par éolienne

Un concept que l'entreprise - basée à Sainte Tulle (04) - décline aujourd'hui à travers son éolienne WMS 1000. Selon Eole Water, cette machine serait capable de produire en moyenne près de 1000 litres d'eau par jour. Avec néanmoins de sérieuses variations en fonction du contexte climatique de la zone équipée : température extérieure, force du vent et humidité dans l'air. La production pourrait ainsi grimper jusqu'à 2000 litres par jour en Polynésie mais se limiter à seulement 300 litres quotidiens en plein désert. Le procédé lui ne change pas. Le module éolien de 30 kW alimente en électricité un bloc-eau dans lequel une turbine aspire l'air pour le transformer en eau. Le précieux liquide obtenu pourra être stocké, diffusé dans un réseau ou encore délivré par un simple robinet.

 

Lire la suite sur Cleantech Republic :
http://www.cleantechrepublic.com/2011/07/07/eolienne-eole-water-air-eau/

CleanTech Republic

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :