Les enjeux de la réduction du temps de travail

Ni solution miracle, ni gadget conjoncturel, la réorganisation du temps de travail est un vrai chantier qui se situe au carrefour de l'organisation de l'entreprise et de l'organisation de la vie des individus et de la société. Elle participe à trois grands objectifs, expliquent d'emblée Gabrielle Rolland et Hervé Serieyx (*) : création et stabilisation de l'emploi ; amélioration de la compétitivité et de la réactivité de l'entreprise ; amélioration de la qualité des conditions de vie et de travail des salariés. Il s'agit de favoriser la mise en place de cette réflexion dans les entreprises de façon durable. Sur le terrain les choses bougent, comme l'ont montré les cinq forums régionaux organisés à l'initiative du ministère du Travail sur lesquels cet ouvrage s'appuie. Les expériences réalisées - avec leurs succès et leurs échecs - sont riches d'enseignement. Elles démontrent qu'il est nécessaire de sortir du débat « pour ou contre ». Quatre conditions. L'ARTT (aménagement et réduction du temps de travail) est - comme s'appliquent à le démontrer les deux auteurs - possible mais complexe et difficile si on ne veut pas en faire seulement un « outil d'ajustement économique ». Quatre conditions sous-tendent son développement : trouver une juste place dans la lutte contre le chômage, être l'occasion d'un dialogue entre les partenaires et d'une réflexion en profondeur dans l'entreprise, et participer à une évolution progressive des comportements. Mais certains paradoxes freinent la mise en place d'une vraie réflexion sur l'ARTT. Parmi ceux décrits par les auteurs, on relèvera notamment le fait que l'ARTT est conçu comme une opportunité pour atteindre un meilleur équilibre entre vie professionnelle, vie sociale et vie privée, et pourtant que certains le voient comme une régression et la remise en cause de la valeur travail. Il apparaît aussi que jamais le travail n'a autant absorbé nos vies, alors que jamais on n'a aussi peu travaillé !... L'ARTT est un projet d'entreprise qui ne peut aller à l'encontre des objectifs de l'entreprise et suppose la participation de tous. L'entreprise ne peut accepter de réfléchir sur le temps de travail si elle n'en voit pas les bénéfices potentiels : par exemple, un apport structurel en termes de flexibilité, de renouvellement de compétences et de compétitivité. C'est un moyen permettant de travailler mieux et de travailler autrement. Ce qui est inéluctable compte tenu de l'avènement de certaines technologies et de la mondialisation des échanges pour ces deux auteurs. Radiographies d'entreprises. L'ARTT se présente sous deux aspects, comme moyen d'ajustement (scénario défensif) ou comme moyen de développement (scénario offensif). Est ainsi présentée la radiographie de cinq entreprises - de taille et de secteurs variés - qui ont - avec des objectifs et des solutions différents - joué cette carte. Parmi elles, Michel Caugant, Trois Suisses, et Yves Rocher... ont choisi d'accompagner la croissance par la modulation du temps de travail et la création d'emplois. Cinq autres entreprises ont, pour leur part, i dans un cadre défensif, c'est-à-dire pour éviter un plan de licenciement. Mais l'ARTT leur a permis d'accroître les compétences en interne, de développer la polyvalence et d'embaucher de nouveaux salariés dans un deuxième temps dans certains cas. Nul doute pour les deux auteurs, l'ARTT constitue une opportunité exceptionnelle et conduit le chef d'entreprise à une nouvelle lecture de la notion de performance à travers le ratio valeur ajoutée-coûts : il ne faut pas s'attacher à la réduction des coûts mais bien à accroître le niveau de la valeur ajoutée générée par l'entreprise. C'est la stratégie du « boucher » contre celle du « boulanger ». Mais au bout du compte, il est patent qu'il n'existe pas une recette et que chaque entreprise doit trouver sa voie. E. L. (*) « Changer le travail pour gagner son temps », Gabrielle Rolland, Hervé Serieyx, La Documentation française, 160

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.