Bruxelles refuse l'écotaxe sur les importations

 |   |  137  mots
La Commission européenne a renoncé à proposer un mécanisme pour lutter contre la concurrence jugée déloyale de produits industriels importés de pays peu soucieux d'écologie. En clair, le contenu carbone des produits importés de pays qui n'ont pas ratifié le protocole de Kyoto, ni engagé d'efforts pour lutter contre le réchauffement climatique, ne sera pas taxé au moment de leur entrée dans l'Union européenne. L'idée avait été émise en 2007 par Dominique de Villepin, reprise ensuite avec insistance par Nicolas Sarkozy pendant et après sa campagne électorale. " Si des pays ne font pas d'efforts, leurs produits devront acheter des quotas de CO2 ou payer une taxe en entrant en Europe ", a déclaré fin novembre le chef de l'État, évoquant la Chine, l'Inde ou les États-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :