Un comité pour développer les industries vertes

1 mn

La France doit lever certaines contraintes réglementaires illégitimes si elle veut participer pleinement au boom des écotechnologies, a estimé hier la secrétaire d'État à l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. " Il y a une explosion des écotechnologies. C'est peut-être là qu'on peut aller chercher le point de croissance qui nous manque ", a-t-elle expliqué lors du lancement, en compagnie du secrétaire d'État chargé de l'industrie, Luc Chatel, d'un comité stratégique des éco-industries.Selon M me Kosciusko-Morizet, les pouvoirs publics doivent en particulier identifier et lever " un certain nombre de contraintes réglementaires illégitimes, par exemple sur le développement des énergies renouvelables ". Ils peuvent aussi jouer un rôle de " déclencheur " de cette croissance verte, grâce à des mesures telles que celles retenues lors du Grenelle de l'environnement sur les normes en matière d'habitat et de construction. Les éco-industries françaises occupent le quatrième rang mondial derrière celles des États-Unis, du Japon et de l'Allemagne.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.