L'Australie accablée par les aléas du climat

 |   |  251  mots
Sécheresse depuis cinq ans, cyclones récurrents : l'Australie souffre plus que d'autres pays des aléas climatiques. Très gros exportateur de sources d'énergie et de matières premières dont son sol regorge (charbon, pétrole, uranium, minerais...), l'Australie est inquiète pour l'avenir des deux piliers de son économie : l'agriculture, dont la production est promise à une chute évaluée à au moins 20 %, et la production d'or noir et de gaz que les cyclones perturbent. Deux piliers qui sont aussi deux grands secteurs d'exportations alimentées par la demande asiatique.Isobel, premier cyclone de la saison, a déjà bloqué la production offshore de 162.000 barils au large du littoral ouest du pays entre mardi soir et hier. Classé en catégorie 1 dans l'échelle des orages (la plus faible) contrairement au cyclone Glenda qui a contraint à fermer la production pétrolière et gazière en mars, Isobel devait permettre la reprise des activités d'extraction dès hier après-midi.KYOTO AU COEUR DU DEBATCes perturbations touchent un secteur sensible pour le pays mais aussi ses clients. Dernier en date, la société indienne Petronet LNG a annoncé hier qu'elle espère signer en juin un contrat pour acheter 2,5 milliards de tonnes par an de gaz naturel liquéfié à l'Australie.L'élection présidentielle australienne, qui doit avoir lieu à la fin de l'année, ne pourra que replacer au centre du débat la question des changements climatiques et du protocole de Kyoto que l'Australie continue de rejeter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :