Federer entre dans l'histoire

Les pleurs ont succédé aux pleurs. Il y a quatre mois ceux de Roger Federer inondaient le Melbourne Park après une défaite en finale de l'Open d'Australie face à Rafael Nadal. L'Espagnol venait de conquérir un nouveau pré carré du Suisse. Hier, le talent et la classe ont effacé cinq derniers mois difficiles pour le numéro deux mondial. Ils lui ont permis d'entrer dans la légende, celle qu'on ne lui promettait plus, à mesure que ses concurrents Nadal, Djokovic, Murray et autres marchaient sur ses plates-bandes. À genoux sur le court Philippe-Chatrier, Federer a fondu en larmes après son succès. De joie cette fois-ci.Après avoir échoué trois fois dans sa quête du Graal, Roger Federer a enfin forcé son destin porte d'Auteuil. Il a accumulé les signes, dans cette quinzaine, en renversant des situations difficiles contre Acasuso, Haas et Del Potro. Dix ans après André Agassi, dernier joueur à avoir gagné les 4 tournois du Grand Chelem, qui lui a remis la Coupe des Mousquetaires, il entre dans le cercle très fermé des 6 joueurs qui se sont imposés dans les 4 majeurs (Open d'Australie, US Open, Roland-Garros, Wimbledon). Même la pluie a refusé de se faire trop drue.Objectif WimbledonLe Suisse est devenu le plus grand tennisman de tous les temps. En gagnant son 14e titre du Grand Chelem, Federer égale le record de Pete Sampras et est en mesure de le dépasser en juillet prochain à Wimbledon, un tournoi qu'il a déjà remporté cinq fois et dont Rafael Nadal, vainqueur l'an passé, pourrait être absent en raison d'une blessure à un genou. Hier, Robin Söderling n'avait ni le talent de l'Espagnol ni l'expérience suffisante pour espérer jouer plus que les faire-valoir. Il a surtout permis à Federer d'exorciser son démon : en battant celui qui a battu Nadal, le Bâlois a effacé tant de malheurs à Paris.Paralysé par l'enjeu, le Suédois a mis 4 jeux pour inscrire son premier jeu dans cette partie. Federer empoche très facilement le premier set 6-1.Söderling se réveille en deuxième manche. Le déboulé sur le central d'un supporteur espagnol entouré d'un drapeau du FC Barcelone, qui a tenté de coiffer le Suisse d'un casque à cornes, ne déconcentre pas ce monstre froid qu'est Federer. Il en sourit et sert le plomb avec 4 aces d'affilée dans le tie-break pour mener 2 sets à zéro. Pour conclure la partie sur un énième service gagnant : 6-1, 7-6, 6-4. « C'est peut-être la plus grande victoire de ma carrière. Je vais pouvoir jouer sans pression jusqu'à la fin de ma carrière, a déclaré Federer après sa victoire, c'est un moment magique. » Le public du central a assisté à un de ces moments d'éternité, où il a vu une légende s'écrire dans les larmes d'un champion.
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.