pour un débat sur les antennes-relais

Alors que la justice a imposé, pour des raisons sanitaires, le démontage d'une antenne-relais de téléphonie mobile, Roselyne Bachelot rappelle que des textes fixent les « limites d'exposition aux champs électromagnétiques auxquelles peuvent être soumis les riverains des antennes. Un abaissement arbitraire de ces valeurs ne paraît donc pas justifié aujourd'hui. Pour autant, j'entends le questionnement de certains de nos concitoyens et je ne doute pas que ce sujet sera débattu lors de l'examen au Parlement de la loi Hôpital, patients, santé et territoires ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.