Marchés émergents : une pause s'impose

 |   |  157  mots
Après avoir subi les plus importantes pertes boursières depuis le début de la crise financière, à l'automne 2007, les marchés émergents enregistrent sur la période des derniers six mois les meilleures performances des marchés. En effet, l'indice MSCI Emerging Markets a progressé de près de 50 % depuis le pic de volatilité (VIX) d'octobre 2008, alors que le MSCI World gagnait moins de 10 % sur la même période. Une telle surperformance nous paraît justifiée tant par l'historique que par les fondamentaux des marchés émergents. Nous pensons toutefois que ces derniers ont maintenant besoin d'un peu de temps pour digérer le récent rally, avant une probable reprise dans les prochains mois. Au sein même des marchés émergents, de nombreux facteurs spécifiques nous donnent des raisons d'être optimistes. Nous sommes donc convaincus que les investisseurs seront généreusement récompensés sur le long terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :