L'introuvable plan d'affaires

En 2008, 809 millions d'euros de recettes publicitaires avaient été inscrites au budget de France Télévisions. En 2009, l'État s'est engagé à apporter 450 millions d'euros en compensation de l'arrêt de la publicité en soirée. France Télévisions, pour sa part, a fixé à sa régie un objectif de 260 millions d'euros de recettes à réaliser avec les écrans publicitaires en journée et le parrainage. Mais, privé de ses écrans de prime time, le groupe fait valoir que sa régie va perdre de sa puissance et verra d'ici 2012 ses recettes baisser. Fixée à 2,1 milliards d'euros en 2009, la ressource publique de France Télévisions, au titre de la redevance audiovisuelle, doit être réévaluée de 2,6 % en 2010, d'après le contrat d'objectif et de moyens signé avec l'État. Mais, pour France Télévisions, cela ne suffira pas à assurer le dynamisme de ses ressources et son développement pour la suite. Or l'État ne serait pas prêt à accorder automatiquement ce que France Télévisions croyait acquis?: sa part de ressources supplémentaires (autour de 50 millions d'euros au total) qui seront dégagées, dès 2009, de l'indexation de la redevance sur l'inflation.
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.