Croissance ralentie en 1997 pour la mécanique française

POUR LA DEUXIEME ANNÉE consécutive, la croissance de l'industrie mécanique française devrait marquer le pas en 1997, pour atteindre 2 % à 3 %, selon la Fédération des industries mécaniques. L'an dernier, un ralentissement était déjà apparu par rapport à la reprise intervenue lors des deux précédents exercices (+ 4,4 %, contre plus de 8 % en 1994 et 1995), ainsi qu'une érosion des marges. La branche a toutefois continué à embaucher, les effectifs progressant de 2,2 %, selon l'étude annuelle de la FIM. Abstraction faite de quelques grandes entreprises en marge du secteur, l'augmentation du chiffre d'affaires de l'échantillon de 457 entreprises retenues se réduit à 3,1 %, a observé hier Martine Clément, la présidente de la fédération. La grande exportation (50 % du chiffre d'affaires) garde un rôle moteur. En revanche des pesanteurs subsistent sur les marchés français et allemand. n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.