Mercedes prévoit des ventes record dans l'Hexagone

 |   |  382  mots
Les ventes de Mercedes bondissent en France. En dépit d'une image écornée par de nombreux problèmes de fiabilité. Sur le premier semestre 2006, Daimler-Chrysler France aura réussi à immatriculer 32.600 voitures de marque Mercedes. Soit une hausse de 14,6 %. Sur l'année, " nous tablons sur 60.000 véhicules, un record, contre 54.600 l'an dernier ", affirme à La Tribune Reinhard Lyhs, président de Daimler-Chrysler France.La marque à l'étoile tire tout d'abord profit du monospace compact Classe B, dont " 7.000 exemplaires ont trouvé preneur sur six mois. Nous comptons en écouler 12.900 sur l'ensemble de 2006 ". Et ce, malgré des tarifs coquets (plus de 4.000 euros de différence en version de base avec un Renault Scénic).Mercedes triomphe aussi dans certains de ses créneaux de prestige traditionnels. Son nouveau 4×4 de luxe "Classe M" a ainsi séduit près de 4.000 clients sur le semestre. C'est le troisième 4×4 le plus vendu dans l'Hexagone derrière les " petits " Toyota Rav 4 et Hyundai Tucson. Une jolie performance pour des " joujoux " proposés entre 49.800 et 115.000 euros.Image de marque. La qualité de finition, le niveau de la technologie, un design réussi, expliquent cet engouement. Tout comme le snobisme ambiant et une image de marque enviable. " Les problèmes de fiabilité sont aujourd'hui résolus. Les coûts de garantie sont en forte baisse. Nous sommes revenus au niveau d'avant (la crise de ces dernières années) ", assure Reinhard Lyhs.L'année 2007 ne devrait pas être mauvaise non plus. Mercedes pourra compter sur une nouvelle berline moyenne Classe C au printemps 2007. Un 4×4 compact, le MLK, sera commercialisé sur cette même plate-forme en 2008.Côté Smart, la situation est moins glorieuse. Les immatriculations de minivoitures sont en " baisse de 20 % au premier semestre à 5.500. Nous en prévoyons 11.700 sur l'année, en recul de 9 % ". Mais une nouvelle mouture est en vue pour avril-mai 2007.Le coupé sport Classe C produit au BrésilDaimler-Chrysler n'assemblera plus son futur Mercedes Classe C coupé sport en Allemagne, mais au Brésil. La fabrication se fera, à compter du premier trimestre 2007, dans l'usine de Juiz de Fora, dont la majeure partie de la production sera exportée vers l'Europe. Le site a cessé le montage de la Classe A l'an dernier. Les ventes de C coupé sport dans le monde on atteint les 33.000 unités en 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :