DF3 innove dans la fibre alimentaire

 |  | 320 mots
Lecture 2 min.
À partir de sous-produits issus du traitement du blé, la société DF3, soutenue par Oseo Picardie, met au point des fibres alimentaires solubles et insolubles, destinées à l'industrie agroalimentaire. Ces hydrates de carbone partiellement dépolymérisés (des " xylooligosaccharides ") sont des fibres qui présentent des " propriétés prébiotiques " , indique Yann Dugenet, créateur de DF3 et ingénieur chimiste. " Elles stimulent la croissance et l'activité métabolique des ''bonnes'' bactéries de notre flore intestinale : les lactobacilles et les bifidobactéries. "Il résume ainsi le gain attendu en termes de santé publique : réduction des troubles digestifs, meilleure absorption des minéraux et prévention du cancer du côlon. Les fibres insolubles auraient, quant à elles, des " propriétés fonctionnelles intéressantes et notamment de rétention d'humidité et de matières grasses ".Deux fois lauréat du concours du ministère de la Recherche, Yann Dugenet estime que ces fibres pourraient, à terme, entrer dans la composition de boissons, produits laitiers ou confiseries. Il met en avant la nécessité pour les pays occidentaux d'introduire d'avantage de fibres dans leur alimentation.Installée depuis sa création en 2002 dans le Centre de valorisation des glucides (CVG) d'Amiens, centre de transfert de technologie spécialisé dans le végétal, DF3 a déposé un brevet pour le procédé de base et a commencé à produire de façon " confidentielle ".FINANCEMENTEn 2006, cette société au capital de 185.000 euros a levé des fonds pour passer à la phase préindustrielle et réaliser des tests complémentaires pour les allégations de santé. Les sociétés d'investissement picardes Picardie Avenir et Secant se sont impliquées dans le financement des projets de DF3 au travers d'obligations convertibles. L'industriel belge Cosucra, déjà présent sur le marché des fibres, a pris 40 % du capital de DF3. Mais " le tour de table n'est pas terminé ", confie Yann Dugenet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :