Microsoft revient à la charge sur Yahoo

 |  | 446 mots
La tension monte d'un cran entre Microsoft et Yahoo. Le géant des logiciels a indiqué hier être toujours intéressé par un rachat de la société Internet, si le conseil d'administration de Yahoo change à l'issue de son assemblée générale prévue le 1er août. Malgré ses tentatives, depuis sa première approche le 31 janvier, pour les convaincre d'accepter son offre de 47 milliards de dollars, Microsoft a conclu qu'il lui était " impossible d'aboutir à un accord avec les dirigeants et les administrateurs actuels de Yahoo ". Mais le groupe dirigé par Steve Ballmer serait prêt, " après le vote des actionnaires ", à discuter " immédiatement " avec un nouveau conseil d'un rachat de l'activité de recherche sur Internet ou de la totalité de Yahoo. Une façon de mettre en cause l'équipe actuelle, le cofondateur et directeur général Jerry Yang en tête.Tout en affirmant qu'il " respecte le droit des actionnaires de Yahoo de décider du destin de la société ", l'éditeur de Windows laisse entendre à ces derniers qu'il n'a pas totalement refermé le dossier et qu'il s'est rapproché de l'actionnaire activiste Carl Icahn.ALLIANCE DE CIRCONSTANCEEn effet, Microsoft a réagi hier pour confirmer la teneur d'une lettre ouverte aux actionnaires de Yahoo publiée un peu plus tôt par le milliardaire américain. Carl Icahn présente dix candidats, dont lui-même, pour remplacer la totalité du conseil d'administration actuel de Yahoo. Dans cette lettre, où il rapporte ses récentes conversations avec Steve Ballmer, il affirme que ce conseil nouvellement élu " entrerait immédiatement en négociation avec Microsoft " pour vendre la société ou juste l'activité de recherche, et " s'emploierait sans attendre à remplacer Jerry Yang par un nouveau directeur général ayant une expérience opérationnelle ". Microsoft a toutefois indiqué qu'il n'y avait aucune garantie d'aboutir à une transaction et qu'il était " prématuré " de discuter du prix.La nouvelle de cette alliance de circonstance a ravivé l'espoir des investisseurs, déçus de l'échec des négociations. L'action Yahoo a bondi de 10 % hier dès les premiers échanges à Wall Street.La direction de Yahoo s'est défendue hier en assurant qu'elle était " toujours disposée à ouvrir des négociations avec Microsoft en vue d'un rachat de la société ", mais que Microsoft lui avait répondu en juin ne plus être intéressé. " M. Ballmer et M. Icahn font équipe apparemment pour forcer Yahoo à vendre son activité recherche à un prix qui sera fixé entre eux plus tard ", analyse le portail Internet qui les met au défi : " S'ils veulent vraiment acheter Yahoo, nous les invitons à nouveau à soumettre leur proposition immédiatement. "

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :