L'amère Russie de Poutine

 |   |  211  mots
On les appelle " siloviki ", ces hommes issus des ministères chargés de la force publique : Défense,Intérieur, Douane et Sécurité. Dans le sillage de Poutine, ils ont accaparé tous les pouvoirs en Russie pour former un régime autocratique digne de la défunte URSS, l'idéologie en moins. Thierry Wolton détaille la généalogie de cette nouvelle " nomenklatura " issue souvent des rangs du KGB. Parce qu'ils formaient l'ossature du système communiste, explique-t-il, " les services de sécurité furent les premiers à comprendre que l'avenir de l'Union soviétique était compté ". Leur soutien aux réformes - trop tardives - de Gorbatchev n'a pu empêcher l'effondrement du régime. Dans la décennie 1990, les hommes du FSB (qui a remplacé le KGB) ont profité de l'anarchie du régime Eltsine pour préparer leur retour au pouvoir. Wolton décrit l'ascension d'un ex-lieutenant colonel du KGB qui s'est glissé dans les habits de président au prix d'une politique de terreur et s'est emparé des richesses du pays. Un décryptage passionnant du système Poutine." Le KGB au pouvoir ", par Thierry Wolton. Buchet-Chastel, 236 pages, 19 euros. À lire également deux Que sais-je ? indispensables : " Histoire de l'Union soviétique ", de Nicolas Werth, PUF, 8 euros chaque tome.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :