Lego se déleste de ses parcs d'attractions

 |   |  292  mots
Les difficultés financières de Lego ont eu raison de ses parcs d'attractions, les "Legoland". Le fonds d'investissement américain Blackstone Group va dépenser 375 millions d'euros pour acquérir quatre parcs (Danemark, Allemagne, Grande- Bretagne et Etats-Unis), ce qui devrait donner une bouffée d'oxygène au groupe danois. Mais, depuis 1998, le fabricant danois est en mauvaise posture, ses pertes se creusant année après année. En 2004, elles ont atteint un montant record de 259 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en recul de 6 % à 1,065 milliard.Outre Legoland, Blackstone s'est associé à un autre spécialiste des parcs à thème, le britannique Merlin Entertainment (28 parcs d'attractions dont Sea Life, Earth Explorer et Dungeons). Aux termes de l'accord, Blackstone possédera 70 % du nouveau groupe Merlin Entertainments Group - Lego et sa filiale d'investissements Kirkbi détenant les 30 % restants. Nick Varney, actuel patron de Merlin, va en prendre les commandes tandis que Lego aura deux administrateurs.L'an dernier, 5,7 millions de visiteurs sont venus chez Legoland générant un chiffre d'affaires de 172,2 millions d'euros. Annoncée en avril dernier, la cession des parcs s'inscrit dans le cadre du recentrage de Lego sur son coeur de métier, les jouets de construction. "Après la vente de sa flotte d'avions et l'externalisation de certains services, Lego poursuit son plan de redressement", explique Eric Maugin, directeur général de Lego France.Naissance d'un géant. Cette opération va remodeler le paysage des parcs à thème en donnant naissance au deuxième groupe européen du secteur derrière Tussauds Group (Madame Tussaud's, Alton Towers, etc.) qui cumule 14 millions de visiteurs par an. L'association Merlin-Lego va représenter 12 millions de visiteurs, trafic qui le rapproche de la fréquentation de Disneyland Paris.Jean-Christophe Magnenet

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :