Une filiale de KKR peine à rembourser sa dette

2 mn

Un texte d'une quinzaine de lignes, pauvre en détails mais potentiellement riche en conséquences, a fait trembler Wall Street hier. Dans un " Form 8-K ", un document remis au gendarme des marchés financiers américain (Securities and Exchange Commission, SEC), KKR Financial (KFN) a annoncé le report, le deuxième en six mois, du remboursement de papier commercial, soit de dette à court terme, adossée à des prêts hypothécaires.Selon les rumeurs qui circulaient hier dans les salles de marchés, les montants qu'était censée rembourser cette filiale à 12 % du groupe de capital-investissement KKR (Kohlberg Kravis & Roberts) le 15 février dernier porteraient sur plusieurs milliards de dollars. Contacté par téléphone, un porte-parole de KKR n'a pas souhaité commenter les sommes en jeu, se contentant de renvoyer au document remis à la SEC dans lequel est précisé que leur remboursement avait été reporté au 3 mars, ce qui permettra à KFN d'organiser des " discussions en vue d'un rééchelonnement ".KFN, véhicule d'investissement qui a emprunté du papier commercial pour investir dans des actifs hypothécaires, est manifestement en difficulté. Voilà six mois, des investisseurs ont injecté 230 millions de dollars en numéraire dans la société fragilisée par ses investissements dans le crédit hypothécaire. En septembre dernier, KFN a été secouru par Henry Kravis et George Roberts, les fondateurs du groupe KKR, qui ont alors injecté 270 millions de dollars supplémentaires de leurs deniers personnels dans la filiale.40 MILLIONS DE MOINS-VALUEÀ la mi-août, KFN avait dû se délester de 5,1 milliards de dollars de son portefeuille de créances hypothécaires à perte, accusant une moins-value de 40 millions de dollars. Dans un communiqué, la société avait alors indiqué qu'elle détenait encore " environ 5,8 milliards de dollars " de créances adossées à des prêts hypothécaires dont 5,3 milliards financés par du papier commercial.La semaine dernière, l'agence Standard and Poor's a dégradé de deux crans la notation de KKR Pacific, l'un des deux fonds de KFN, à A-3 du fait du climat sur les marchés. " Toute condition économique défavorable empêchera vraisemblablement KKR Pacific d'honorer ses engagements financiers ", avait alors prévenu les analystes de Standard and Poor's. Hier, le titre KFN cédait 1,93 % à Wall Street en matinée. Mais les déboires de l'entreprise dirigée par Saturnino Fanlo renforcent les craintes des opérateurs pour le marché du papier commercial de part et d'autre de l'Atlantique. La crise n'a pas fini de faire des dégâts.

2 mn