La Juventus de Turin chute sur un risque de relégation

Le procureur Stefano Palazzi a requis hier la relégation de la Juventus de Turin en troisième division italienne (serie C1) dans l'affaire des matchs truqués dans le championnat italien. La Juve, 29 fois championne d'Italie et deux fois vainqueur de la Ligue des champions, commencerait la saison en série C1 avec 6 points de pénalités.Stefano Palazzi a également requis la relégation du Milan AC, de la Lazio de Rome et de la Fiorentina, également impliqués dans cette affaire, en serie B (deuxième division). Le verdict du tribunal sportif devrait intervenir avant la fin de la semaine.La question est désormais de savoir quel peut être l'avenir de la Juventus et de la Lazio, les deux clubs cotés concernés, si ces réquisitions venaient à être suivies. Les revenus des sponsors et des droits télévisés, qui sont en Italie négociés directement par les clubs, devraient s'effondrer, mettant en péril les entreprises elles-mêmes.Un peu avant le réquisitoire, l'entraîneur de la Vecchia Dama (le surnom de la Juve), Fabio Capello, a démissionné. En Bourse, la réaction a été sévère. L'action Juventus a perdu 3,50 % à 1,296 euro à Milan. L'action de la Lazio, elle, restait suspendue.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.