L'UMP se met en ordre de marche pour la bataille politico-parlementaire

 |   |  273  mots
C'est parti ! Les députés de la majorité ont débuté ce mercredi leurs travaux sur la réforme des retraites. La « commission de réflexion » mise en place réunit une centaine de députés UMP et Nouveau Centre. Co-animée par le président de la Commission des Affaires sociales Pierre Méhaignerie et le président du groupe Nouveau Centre François Sauvadet, la commission remettra fin juin une « contribution politique » au gouvernement, a expliqué, au cours d'une conférence de presse, Jean-François Copé. « Notre idée est que cette réforme soit un rendez-vous de courage politique », a précisé le chef de file des députés UMP, insistant sur le fait « qu'il n'est pas question que le PS joue à cache cache sur le sujet ».deux « fondamentaux »D'ores et déjà, l'UMP pose deux « fondamentaux » intangibles : pas question de toucher au système par répartition, ni de baisser le niveau des pensions. Pour le reste, « on étudiera chacun des curseurs », a assuré Jean-François Copé. La commission sera scindée en quatre ateliers : Michel Heinrich (député maire UMP d'Epinal) animera celui sur les « convergences entre régimes », Valérie Rosso-Debord (Meurthe-et-Moselle) celui sur les finances, Marie-Christine Dalloz (Jura) celui sur les « parcours professionnels » et Arnaud Robinet (Marne) celui sur les comparaisons internationales. Le spécialiste des retraites Denis Jacquat assurera la coordination des travaux. Sitôt créée, la commission a auditionné le président du Conseil d'orientation des retraites Raphaël Hadas-Lebel. Tandis que ses principaux animateurs ont déjeuné avec le ministre en charge du dossier Eric Woerth. Stéphanie Tisserond

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :