Parcours de femme : Pascale Perez

 |   |  358  mots
Je suis passionnée par l'international [elle est administrateur de Medef International et membre de la fondation Clinton, Ndlr], l'environnement et le football. Olivier Sadran, qui dirige le groupe Newrest (anciennement Eurest), spécialiste de la restauration aérienne, hors foyer et de la gestion des bases de vie, et que j'ai rejoint au printemps dernier, est propriétaire et président du Toulouse Football Club. Après le rachat par Newrest des Wagons-Lits, j'ai été nommée directrice générale de la nouvelle entité. Je suis en charge du développement du groupe et des activités BtoC. Présent dans 38 pays, avec 15.000 collaborateurs, et tablant sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 millions d'euros en 2010, le groupe est appelé à se développer fortement à l'international. Le monde du transport évolue. Les projets dans le secteur ferroviaire sont colossaux en Europe. Je voulais faire une carrière politique. J'ai découvert le communisme à l'occasion d'un stage de danse classique à l'université de Rostov-sur-le-Don, alors en Union soviétique. J'ai adhéré au RPR en 1981, à 18 ans. Je me sentais une vocation pour représenter les autres et défendre les idées. En 1983, je suis devenue adjointe au nouveau maire de Nîmes, Jean Bousquet. J'ai appris le fonctionnement d'une collectivité. En 1988, j'étais vice-présidente de la campagne présidentielle de Chirac. Très vite, j'ai souffert du machisme du milieu politique. J'ai toujours été passionnée par l'environnement. En 1986, j'ai rejoint une entreprise locale Sonerie, qui travaillait sur les marchés du Sud. Une superbe aventure !Les sirènes du pourtour méditerranéen m'ont appelée. Le Maroc, puis le Liban dont je suis tombée amoureuse. Sonevie vendue à la CGEA (Veolia), je suis devenue consultante pour l'implantation de la CGEA au Moyen-Orient, en Syrie, en Jordanie, au Qatar, au Liban, à Bahrein... Mon fils avait huit ans. Je suis rentrée en France en 2002 et ai rejoint Derichebourg, qui possède la Compagnie française des ferrailles et a acheté Penauille en 2004. Une superbe aventure ! Depuis 2008, Derichebourg travaille avec Newrest sur les plate-formes aéroportuaires. J'ai gardé des liens affectifs très forts avec cette famille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :