Société Générale soupçonnée de manipulation de l'Euribor en Italie

 |   |  241  mots
En Italie, le parquet de Trani, spécialisé dans les affaires financières, soupçonne Société Générale et quatre autres banques de manipulation du taux interbancaire Euribor, a-t-on appris lundi de sources judiciaires. L\'enquête a été ouverte en juillet après les plaintes d\'associations de défense des consommateurs.Aucune des banques concernées par ces soupçons n\'a pour l\'heure commenté cette nouvelle.La Commission européenne enquête aussiUne enquête, menée par la Commission européenne, est déjà en cours. Selon le Wall Street Journal, une douzaine de banques sont concernées par cette enquête de la Commission, dont Crédit Agricole et à nouveau Société Générale, soupçonnées d\'avoir collaboré avec Barclays pour manipuler l\'Euribor.L\'Euribor est avec le Libor un des deux principaux taux de référence du marché interbancaire. La Fédération bancaire européenne (FBE), chargée de l\'élaboration de ce taux, a régulièrement défendu sa crédibilité. Selon elle, l\'Euribor serait moins sujet aux manipulations de marché que son cousin britannique le Libor, en raison de l\'étendue plus large du panel de banques qui participent à son élaboration : plus de quarante, contre moins de 20 pour le Libor de la British Bankers Association.La Société Générale est également nommée dans le scandale du Libor.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :