Zone euro : le très sombre pronostic de Bruxelles

 |   |  333  mots
Les prévisions de la Commission européenne n\'étaient pas bonnes. Elles le sont encore moins après la publication, ce matin, de ses nouvelles anticipations. La Commission table désormais sur un recul de 0,4% en 2013, contre 0,3% prévu initialement. Bruxelles continue de croire à un retour de la croissance en 2014 mais chiffre désormais celle-ci à 1,2%, contre 1,4% précédemment. L\'activité économique devrait redémarrer dès le second semestre de cette année.Pas de décrue du chômage en vueLe taux de chômage ne devrait pas connaître de décrue ni cette année, ni l\'année prochaine. De 12% actuellement, un record historique dans la zone euro, il devrait monter à 12,2% de la population active avant la fin de l\'année. D\'après la Commission, le taux de chômage devrait plutôt se stabiliser sans toutefois descendre en-dessous de 12,1% en 2014. \"Nous devons faire tout notre possible pour lutter contre le chômage en Europe\", a estimé le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, en indiquant que le rythme des efforts demandés en matière budgétaire ralentit. \"En parallèle, il faut intensifier la mise en place de réformes structurelles\", a-t-il ajouté.La Commission européenne a relevé huit pays de la zone, en récession cette année. La Grèce devrait afficher unrecul de son PIB de 4,2%, le Portugal de 2,3%, l\'Espagne de 1,5š%, l\'Italie de 1,3%, les Pays-Bas de 0,8%, la Slovénie de 2%. La France est le huitième pays de cette liste avec un recul estimé à 0,1% du PIB.Pierre Moscovici plus optimiste que BruxellesEn déplacement dans le Doubs avec François Hollande, Pierre Moscovici, ministre français de l\'Economie et des Finances, a jugé que les performances de la France devraient être au-dessus des attentes de Bruxelles. \"Je continue de maintenir que la croissance française peut être un peu plus élevée que ce que prévoit la Commission\" a-t-il ainsi réagi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :