Carlos Ghosn négocie avec les États

 |   |  142  mots
Carlos Ghosn, double PDG de Renault et Nissan, passe depuis la crise « 15 % à 20 % de son temps à négocier avec les pouvoirs publics en France, aux États-Unis, au Japon », selon son entourage. Il rencontre ainsi régulièrement le président Nicolas Sarkozy. Objet : l'utilisation notamment du prêt de l'État français de 3 milliards d'euros et le respect des contreparties (pas de délocalisation, aides aux fournisseurs, etc.). Mais le PDG promeut aussi le véhicule électrique et discute aussi de nouvelles aides.Selon Deutsche Bank, les revenus de la banque d'investissement se sont élevés, l'an dernier, à 179 milliards d'euros dans le monde. Les activités de marché représentent l'essentiel, soit 148 milliards d'euros et les métiers de banque d'affaires (« corporate finance ») ont dégagé 31 milliards. Les analystes sont optimistes pour l'avenir et tablent sur 226 milliards d'euros de revenus globaux d'ici à 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :