« Le vote appartient aux nationaux exclusivement »

 |   |  290  mots
Invité dimanche soir de « La Tribune »-BFM-Dailymotion, Jean-Marie Le Pen s'en est pris avec virulence à Éric Besson qu'il a présenté comme « un ministre ?immigrationniste?». Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale « a fait la déclaration mirobolante, selon laquelle la France est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. ?Glomérat? toi-même ! », a lancé le président du Front national.Le dirigeant d'extrême droite a rejeté la proposition d'Éric Besson sur le droit de vote des étrangers. Dans le cadre du débat sur l'identité nationale, l'ex- socialiste s'est déclaré dimanche favorable, dans les « dix ans à venir », au vote des étrangers aux élections locales en France. « Le vote appartient aux nationaux exclusivement », a insisté Jean-Marie Le Pen.« La parole doit être libre »Pour le leader du FN, le débat sur l'identité nationale ne fait par ailleurs pas l'objet de « dérapages » racistes ou xénophobes. « La parole doit être libre, il peut y avoir des débordements, c'est ça le débat, sinon on est dans un système soviétique », a-t-il dit.Jean-Marie Le Pen a souligné que le débat « a posé le problème fondamental, capital, de l'immigration », rejetant l'analyse de Nicolas Sarkozy, « qui se veut le président de sang-mêlé d'un pays métiss頻.Jean-Marie Le Pen a aussi estimé que le débat avait « libér頻 l'opinion et que cela se ressentirait aux élections régionales des 14 et 21 mars. « Le PS emportera probablement toutes les régions par la faute de la sottise insondable de M. Sarkozy et du gouvernement, car la gauche a un réflexe de regroupement au second tour, tandis que l'UMP continue de refuser l'alliance avec le Front national. » H. F.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :