Opel, filiale de GM alliée à PSA, relocalise la production de Corée... en Espagne

 |   |  561  mots
La production en Asie a ses limites. Opel, filiale allemande de GM, a ainsi décidé de... relocaliser son nouveau petit 4x4 Mokka, produit aujourd\'hui en Corée du sud. Certes, il ne sera pas transféré en Allemagne... mais en Espagne. Aujourd\'hui, ce véhicule, rival des Renault Captur ou Peugeot 2008, est produit à Pupyong aux côtés de son demi-frère le Chevrolet Trax. Le principe de proximité des marchés est important, vu les coûts logistiques. Du coup, l\'usine de Saragosse en Espagne produira ce Mokka à partir du deuxième semestre de 2014. moyennant un investissement initial de 80 millions de dollars (65 millions d\'euros). \" La décision de produire le Mokka en Europe contribuera à garantir les 5.800 emplois à l\'usine espagnole, qui produit également la (petite) Corsa et le (minispace) Meriva\", affirme le communiqué du groupe, qui ajoute: \"cet investissement nous permettra de produire davantage de Mokka et de les livrer plus rapidement à nos clients\". La production européenne utilisera initialement des composantes venus de Corée du Sud, mais le contenu local devrait progressivement augmenter. Déficits importantsLa filiale allemande de GM est en surcapacités chroniques. Elle a annoncé fin mars l\'arrêt de la production automobile sur son site allemand de Bochum dès la fin 2014. Opel est engagé depuis une douzaine d\'années dans des plans de restructuration, qui n\'ont pas empêché General Motors d\'afficher de fortes pertes structurelles en Europe. Les réductions progressives de capacités ne suffisent pas à suivre  l\'érosion des parts de marché d\'Opel et de sa marque soeur britannique Vauxhall. Opel (avec Vauxhall) en est à 6,8%de pénétration dans l\'Union européenne, contre 8,4% en 2007, 9,4% en 2002. La déprime des marchés européens n\'arrange rien, car Opel vend aujourd\'hui quasi-exclusivement sur le Vieux continent. General Motors a enregistré l\'an dernier un déficit d\'exploitation (Ebit) de 1,8 milliard de dollars (1,4 milliard d\'euros) en Europe, après 747 millions en 2011. Le consortium de Detroit vise l\'équibre... d\'ici à 2015. GM a en outre passé pour 5,2 milliards de dollars (4 milliards d\'euros) de dépréciations d\'actifs en Europe dans ses comptes du quatrième trimestre. Discussions aussi sur l\'Amérique GM a scellé en février 2012 une alliance stratégique avec PSA. Les deux groupes ont annoncé depuis des plates-formes communes entre Peugeot, Citroën et Opel, filiale allemande de l\'américain. Sur le segment des monospaces compacts et « crossovers » (faux 4x4) type Peugeot 3008, Citroën C4 Picasso ou Opel Zafira, le développement des remplaçants sera assuré par le constructeur français. Sur le deuxième segment (petits monospaces et faux 4x4 type Peugeot 2008, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva, le développement sera assuré par Opel, mais sur une base roulante de PSA. Enfin, sur le créneau des petites voitures type Peugeot 208, Citroën C3 et Opel Corsa, les deux partenaires prévoient un co-développement, sur une évolution de la plateforme « 1 » de PSA. Par ailleurs, un petit moteur à essence conjoint sera développé, sur la base des mécaniques françaises. Aujourd\'hui, les accords concernent l\'Europe. Mais, des discussions ont lieu actuellement pour étendre l\'alliance hors du Vieux continent, à l\'Amérique latine et... à l\'Amérique du nord sur les utilitaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :