Les banques irlandaises toujours en grande difficulté

 |   |  159  mots
Alors que les prochaines élections législatives, prévues le 25 février, arrivent à grand pas, l'Union européenne presse le gouvernement irlandais d'injecter des fonds de toute urgence dans trois de ses banques. Bruxelles s'inquiète en effet de la capacité d'Allied Irish Banks (AIB), EBS et de Bank of Ireland (BoI) à atteindre un ratio core (Tier One), baromètre de stabilité financière, de 12 %. Cette déclaration de l'Union européenne intervient alors que le gouvernement irlandais vient de repousser la recapitalisation de certains établissements après les élections. Pour ne rien arranger, les banques irlandaises sont toujours sous perfusion à hauteur de 51,1 milliards d'euros et Moody's a abaissé les notes des obligations seniors de six d'entre elles. L'agence de notation a dégradé AIB, Anglo Irish Bank, EBS, INBS, BoI et IL&P, seules les deux dernières n'ayant pas été à ce stade nationalisées. AIB notamment tombe dans la catégorie des investissements à risque. M. T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :